BFMTV

États-Unis: Clinton, Bush et Obama prêts à se faire vacciner contre le Covid-19 devant les caméras

Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, en 2013.

Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, en 2013. - LEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Les trois anciens présidents américains se tiennent à disposition des autorités sanitaires, dans un pays miné par la méfiance envers la vaccination.

Alors que les stratégies de vaccination sont en train de prendre forme dans de nombreux pays, plusieurs enquêtes d'opinion montrent une certaine méfiance des populations quant aux futurs vaccins anti-Covid-19. Dans un sondage Elabe pour BFMTV publié fin novembre, seuls 4 Français sur 10 envisageaient de se faire vacciner contre le coronavirus.

Une tendance confirmée par une enquête Ipsos, qui souligne que seuls 54% des Français souhaitent se faire vacciner. La tendance semble globalement la même outre-Atlantique puisque selon des sondages similaires aux États-Unis, 64% des Américains disent vouloir se faire vacciner.

"Je fais totalement confiance"

Alors, afin de lutter contre ce scepticisme, les trois derniers présidents des Etats-Unis, Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama, ont décidé de se mobiliser. Dans une volonté commune de donner confiance aux Américains, ces derniers ont, selon CNN, accepté de se faire vacciner devant les caméras.

Comme l’explique CNN, tout part d’une initiative de George W. Bush, qui via son chef de cabinet Freddy Ford a fait savoir à l’immunologue Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de l'administration Trump sur le coronavirus, qu’il était à disposition pour encourager les Américains à se faire vacciner. C’est là que l’idée de filmer l’événement a été retenue.

L'attaché de presse de Bill Clinton a également assuré que ce dernier serait prêt à jouer le jeu tandis que Barack Obama, dans une interview diffusée ce jeudi, a tenu à rejoindre l’initiative.

La parole du 44e président des Etats-Unis aura d’ailleurs un poids important puisque selon plusieurs études, les minorités sont les plus touchées par la pandémie dans le pays, mais sont aussi les plus réticentes aux vaccins. Selon de récents travaux, les communautés Afro-américaine et Latino ont 2,4 fois plus de chances de succomber à la maladie.

"Des gens comme Anthony Fauci, que je connais, et avec qui j'ai travaillé, je fais totalement confiance. […] Je finirai peut-être à la télévision en train de le recevoir pour que les Américains aient davantage confiance en la science. Moi, c’est avant tout en le Covid-19 que je n’ai pas confiance", déclare Barack Obama dans cette interview.

Plusieurs conditions doivent cependant être remplies avant que les trois anciens présidents puissent accéder à la vaccination.

"Premièrement, les vaccins doivent être jugés sûrs et administrés aux populations prioritaires", a expliqué Freddy Ford, toujours auprès de CNN. "Le président Clinton prendra certainement un vaccin dès qu'il sera disponible, en fonction des priorités déterminées par les responsables de la santé publique", a ajouté l’attaché de presse de Bill Clinton.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV