BFMTV
Santé

Épidémie de bronchiolite: pour François Braun, il n'y a "pas d'indication" à fermer les écoles

Une pédiatre a appelé mercredi à la fermeture des écoles pour endiguer l'épidémie de bronchiolilte importante qui circule actuellement sur le territoire.

Le ministre de la Santé François Braun s'est clairement prononcé contre la fermeture des écoles pour endiguer l'épidémie de bronchiolite actuellement en cours sur le territoire.

"Fermer les écoles il n'y a pas d'indication, en tout cas pas de justification à cela maintenant", a-t-il déclaré ce vendredi sur BFMTV-RMC.

François Braun répond ainsi à l'alerte lancée mercredi par la cheffe de pédiatrie du CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine), Véronique Despert, qui a déclaré dans Le Télégramme que, face à l'épidémie actuelle, il fallait "réfléchir à fermer les écoles dès maintenant."

Le ministre explique en effet, que cette épidémie de bronchiolite "est la plus importante depuis dix ans en terme de volume, on voit toute la pression que cela a porté sur notre système de santé qui est déjà en difficulté".

"Ce n'est pas du tout une question d'école"

Mais cette maladie "touche les enfants de moins de deux ans donc ce n'est pas une question d'école", assure-t-il, "à la limite on se pose la question sur les crèches, mais on fait attention, on se lave les mains". D'après lui, "les gestes barrières vont nous protéger et nous protègent, ce n'est pas du tout une question d'école".

D'après les données de Santé Publique France, 8552 enfants de moins de deux ans ont été reçus aux urgences la semaine dernière pour des cas de bronchiolite. SPF note une "tendance à la stabilisation des passages aux urgences et des hospitalisations" qui restent toutefois "à un niveau très élevé en France métropolitaine".

Actuellement, "nous ne voyons toujours pas le pic" de l'épidémie, déclare François Braun, mais il espère que la période des vacances de Noël va permettre d'infléchir la courbe actuelle.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV