BFMTV
en direct

Covid-19: l'Italie durcit ses restrictions pendant la période des fêtes

Le Premier ministre Giuseppe Conte

Le Premier ministre Giuseppe Conte - Vincenzo PINTO © 2019 AFP

L'Italie a annoncé durcir ses restrictions pendant la période des fêtes en raison de la progression du Covid-19.

Fin du live

Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi.

L'Italie durcit ses restrictions pendant la période des fêtes

L'Italie a durci ses restrictions pour la période des fêtes, a rapporté le quotidien italien Corriere Della Sera ce vendredi.

Le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé que l'Italie sera en zone rouge entre le 24 et le 27 décembre, le 31 décembre et le 3 janvier, et le 5 et le 6 janvier. Cela signifie que les commerces non-essentiels seront fermés, ainsi que les bars et les restaurants.

Les Italiens auront également l'interdiction de quitter leur domicile à une exception près. Deux personnes maximum (sans compter les enfants de 14 ans) pourront quitter leur domicile pour se rendre chez quelqu'un d'autre, une seule fois dans la journée.

Donald Trump souhaite un "prompt rétablissement" à Emmanuel Macron

Le président américain Donald Trump a appelé Emmanuel Macron pour lui souhaiter un "prompt rétablissement et un retour rapide aux affaires", a annoncé la Maison Blanche.

Donald Trump en a également profité pour souhaiter "un joyeux Noël au président français, à sa famille, ainsi qu'à tous les Français."

Mexico suspend les activités non essentielles jusqu'au 10 janvier

Mexico va suspendre dès samedi et jusqu'au 10 janvier les activités non essentielles en raison de l'augmentation des contaminations au Covid-19, a annoncé vendredi la maire Claudia Sheinbaum.

Dans la capitale mexicaine, ainsi que dans l'Etat limitrophe de Mexico (centre), "ne resteront en fonctionnement que les activités essentielles", notamment la vente de denrées alimentaires, les transports, les usines, les banques, a indiqué la maire dans un communiqué de presse.

Mexico est "près d'atteindre 75% de sa capacité hospitalière", malgré les appels répétés lancés à la population pour qu'elle diminue ses déplacements, a rappelé l'édile, qui a annoncé une augmentation du nombre de lits disponibles pour les malades du Covid-19.

Vaccins: le Canada partagera d'éventuels excédents, promet Trudeau

Le Canada, qui a commandé plus de 400 millions de doses de vaccins anti-Covid, est prêt à partager avec le reste du monde d'éventuels excédents, a indiqué le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors d'une interview.

"Si nous avons plus de vaccins qu'il n'en faut, il est certain que nous les partagerons avec le monde entier", a déclaré Justin Trudeau, quelques jours après le coup d'envoi d'une campagne de vaccination historique.

L'interview à CTV, dont la chaîne anglophone a publié des extraits sur son site, sera diffusée dimanche.

Au total, le Canada, pays de 38 millions d'habitants, a commandé et placé des options sur plus de 400 millions de doses de vaccins de sept groupes pharmaceutiques, l'un des ratios les plus élevés au monde selon le Premier ministre.

Joe Biden sera vacciné lundi contre le Covid-19

Quelques heures après que le vice-président américain Mike Pence a été vacciné contre le coronavirus, c'est au tour de président-élu Joe Biden de se faire immuniser dès lundi, a fait savoir son porte-parole.

"Ce lundi le président élu Joe Biden et (son épouse) la Dr. Jill Biden recevront une première dose du vaccin Pfizer dans (l'Etat du) Delaware", a déclaré Jen Psaki, en précisant que l'événement se ferait "en public" afin de faire passer le message que le vaccin est "sûr".

La future vice-présidente, Kamala Harris, sera elle vaccinée la semaine suivante, alors que l'Europe voit plusieurs de ses dirigeants placés en quarantaine avant Noël.

La préfecture de la Somme ferme chalets et manèges de Noël

La préfecture de la Somme a annoncé vendredi soir la fermeture à partir de samedi des manèges et chalets de Noël, qui avaient été autorisés à titre dérogatoire, en raison d'une "dégradation rapide de la situation sanitaire" dans le département, liée au "relâchement des comportements".

Le taux d'incidence (nombre de nouveaux cas positifs à la Codec-19 détectés pour 100.000 habitants sur sept jours) est passé de 83 le 4 décembre à 109 aujourd'hui dans le département, et de 141 à 201 pour les plus de 65 ans, avec un "nombre important de clusters en Ehpad", constate la préfecture dans un communiqué.

"Cette forte reprise de l'épidémie s'explique par un relâchement des comportements" et "par la forte augmentation des interactions sociales favorisée par la période des fêtes de fin d'année", pointe la préfecture.

Plus de 60.000 morts du Covid-19 en France depuis le début de l'épidémie

Les autorités sanitaires en ont fait l'annonce ce vendredi soir, la barre des 60.000 morts a été dépassée en France depuis le début de l'épidémie de coronavirus.

Les autorités sanitaires s'inquiètent depuis plusieurs jours d'une reprise "préoccupante" de l'épidémie, à la veille des fêtes de fin d'année.

Troisième confinement strict après Noël en Autriche

Les autorités sanitaires autrichiennes ont fait savoir ce vendredi qu'un troisième confinement strict serait observé après les fête de fin d'année dans le pays.

Claude Gubler salue "la franchise et l'honnêteté" de Macron

Ancien médecin de François Mitterrand, Claude Gubler a vu d'un très bon oeil la vidéo publiée ce vendredi en fin de journée par emmanuel Macron, au lendemain de son test positif au coronavirus.

"Je trouve sa franchise et son honnêteté formidable, il est malade, il le dit, c’est le président alors il est à une certaine hauteur, il se conduit comme chacun d’entre nous. Il dit ce qu’il ressent, comment il réagit. La différence entre ce qu’il s’est passé avant et aujourd’hui est colossale."

En outre, ce dernier assure que la vidéo ne rompt pas le secret médical.

"Il n’y a pas de secret médical puisque le président lui-même a parlé, il a le droit de dire ce qu’il a, ce n’est pas une violation du secret médical. Ca le serait si quelqu’un d’autre, sans son autorisation, racontait", conclut-il.

Gilbert Collard juge "inquiétante" la communication de Macron

Interrogé sur BFMTV quelques minutes après la publication par emmanuel Macron d'une vidéo concernant son état de santé sur Twitter, le député européen Gilbert Collard a estimé "inquiétante" cette communication.

"Le président devient l’annonciateur de son propre état de santé, il s’affranchit de la rigueur de la communication médicale, de l’obligation de relative vérité si le médecin est autorisé à parler. il peut dire ce qu’il veut, on ne pourra jamais lui reprocher d’avoir secret médical", explique-t-il.

De plus, l'ancien député a également souligné que ces points quotidiens devaient prendre la forme d'un "bulletin de santé."

"Le médecin nous donne les indications qu’il doit respecter en fonction de son serment. S’il maîtrise la communication sur sa santé sans rendre de comptes il dit ce qu’il veut, ce n’est pas un citoyen lambda, il a une activité essentielle."

"Je vais bien": Emmanuel Macron rassure sur son état de santé dans une vidéo

Dans une vidéo publiée sur Twitter en fin d'après-midi ce vendredi, le président de la République Emmanuel Macron a tenu à rassurer les Français.

"Je vais bien, j’ai les mêmes symptômes qu’hier, de la fatigue, des maux de tête, une toux sèche comme des centaines de milliers d’entre vous qui ont eu à vivre ce virus", a-t-il expliqué.

Dans cette même séquence, le chef d'État est revenu sur les circonstances de sa contamination, et adresser un message de prévention.

"Je voulais aussi vous passer un message, continuez à faire attention. Le virus peut toucher tout le monde, je suis très protégé, je respecte les gestes barrières, je porte le masque, j’utilise du gel et malgré tout, j’ai été contaminé. C’est sans doute un moment de négligence, un moment de pas de chance aussi, mais c’est ainsi", a-t-il ajouté.

Croatie: restrictions sur les déplacements mais pas les messes

La Croatie, où les contaminations au coronavirus sont galopantes, a imposé vendredi des restrictions sur les déplacements pendant les fêtes mais allégé les contraintes pour les messes de Noël.

Le petit pays des Balkans, où l'Eglise catholique est très influente, recense depuis quelques semaines des taux de nouveaux cas par habitant parmi les plus élevés de l'Union européenne.

Du 23 décembre au 8 janvier, les gens ne pourront se déplacer que dans le département de leur lieu de résidence, a déclaré le ministre de l'Intérieur Davor Bozinovic à la presse.

Seuls les membres de deux foyers pourront se réunir à l'intérieur, dans une limite de dix personnes.

Wauquiez annonce 100.000 lycéens et enseignants testés lors de sa campagne régionale de dépistage

Cent mille lycéens, enseignants et personnels administratifs ont été testés pour le Covid-19 depuis mercredi dans 480 établissements de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé vendredi son président Laurent Wauquiez (LR).

S'exprimant depuis un lycée du centre-ville de Lyon, s'est-il félicité de la réussite d'"un défi logistique énorme" qui a permis de dépister "entre un tiers et la moitié des lycéens", selon les établissements.

"On estime finir la journée avec 5.000 cas positifs", soit "un taux de positivité de 5 à 6%, plus important que ce qui était prévu", a indiqué Laurent Wauquiez pour qui "des clusters ont sans doute été évités".

L'ARS des Hauts-de-France maintient 600 lits de réanimation

L'Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France a demandé aux hôpitaux de la région de maintenir au moins 600 lits de réanimation, inquiète de la situation en Picardie et anticipant une reprise des admissions liées au Covid-19 pendant les fêtes, a-t-elle annoncé vendredi.

"La circulation du virus ne ralentit plus depuis plusieurs jours avec une stabilisation des taux d'incidence à un niveau très élevé et même une augmentation rapide des contaminations dans l'Aisne avec un taux d'incidence de près de 180 cas pour 100.000 habitants, contre une moyenne nationale de 118", avertit l'ARS dans un communiqué.

Au-delà de l'Aisne, les hospitalisations ont recommencé à augmenter dans l'ensemble des départements picards et le nombre de patients Covid en réanimation et soins intensifs ne baisse pas dans l'Aisne et l'Oise, pointe-t-elle.

Vaccins: une fuite sur les prix met la Commission européenne dans l'embarras

Une ministre belge a publié sur Twitter les prix, jusque là restés confidentiels, des vaccins anti-Covid, suscitant l'embarras de la Commission européenne qui a réaffirmé vendredi l'importance de respecter cette "obligation" de discrétion.

"Tout ce qui concerne des informations comme le prix des vaccins est couvert par la confidentialité, c'est une obligation très importante", a affirmé Stefan De Keersmaecker, un porte-parole de l'exécutif européen, lors du point presse quotidien à Bruxelles.

"C'est une exigence contractuelle" dans le cadre des commandes déjà passées aux groupes pharmaceutiques, a assuré le chef du porte-parolat, Eric Mamer, soulignant que ces derniers avaient obtenu le respect de cette règle partout dans le monde.

Jeudi, la secrétaire d'Etat belge chargée du Budget Eva De Bleeker a publié sur son compte Twitter un tableau donnant le détail des montants promis par son gouvernement aux fabricants pour chacun des six vaccins commandés, avec le prix à l'unité pratiqué dans l'UE.

La suisse prend de nouvelles mesures

Le gouvernement fédéral suisse a annoncé vendredi de nouvelles mesures pour tenter d'enrayer une épidémie de Covid-19 qui continue à progresser dans une partie du pays alpin, mais en-deçà des recommandations des scientifiques.

"La situation épidémiologique est préoccupante. Le nombre de contaminations est très élevé et augmente à nouveau. Les hôpitaux et le personnel soignant sont surchargés depuis des semaines, et les fêtes qui approchent renforcent le risque de propagation accélérée du virus", souligne un communiqué du Conseil fédéral.

La Suisse enregistre chaque jour plus de 4.000 nouvelles infections et plus d'une centaine de morts pour une population de seulement 8,6 millions de personnes.

La Suède recommande les masques pour la première fois

C'est un revirement. Pour la première fois ce vendredi, la Suède a recommandé le port du masque, dans les transports publics, modifiant drastiquement sa stratégie atypique et controversée face au coronavirus.

Le pays scandinave, en difficulté face à la deuxième vague, va également adopter une série de nouvelles restrictions, dont l'introduction de jauges dans les commerces et la limitation des tablées à quatre personnes maximum dans les restaurants, a annoncé le Premier ministre Stefan Löfven dans une conférence de presse.

Le Premier ministre slovaque testé positif au Covid-19

Le Premier ministre slovaque Igor Matovic annonce avoir été testé positif au Covid-19, une semaine après avoir assisté à un sommet de l'UE à Bruxelles.

On soupçonne que c'est à ce sommet que le président français Emmanuel Macron a contaminé le virus, ce qui a poussé certains dirigeants européens et de hauts responsables français à s'isoler.

"Aujourd'hui, je suis l'un de vous", a écrit Matovic sur son site Facebook, joignant une capture d'écran avec les résultats du test.

Le vice-président américain Mike Pence vacciné contre le coronavirus

Le vice-président américain Mike Pence s'est vu administrer vendredi le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le coronavirus, une injection retransmise en direct à la télévision au moment où les Etats-Unis s'apprêtent à autoriser un deuxième vaccin.

Ce dernier s'est déclaré "heureux d'avoir reçu ce vaccin sûr et efficace". Le vice-président américain, chargé de coordonner ces derniers mois la lutte contre la pandémie depuis la Maison Blanche, a été vacciné alors que l'Europe voit plusieurs de ses dirigeants placés en quarantaine avant Noël.

Premières livraisons de vaccins anti-Covid au 1er trimestre 2021 aux pays défavorisés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Alliance pour les vaccins (Gavi), qui ont mis en place un mécanisme pour distribuer des vaccins anti-Covid aux pays défavorisés, prévoient d'envoyer les premières fioles au premier trimestre 2021, ont-elles annoncé vendredi.

Ce mécanisme Covax (Covid-19 Vaccine Global Access; accès mondial au vaccin contre le Covid-19) "a obtenu près de deux milliards" de doses, a également déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

Trump assure que le vaccin de Moderna a été "approuvé de manière écrasante" aux Etats-Unis

Donald Trump a assuré vendredi matin sur Twitter que le vaccin contre le Covid-19 de Moderna avait été "approuvé de manière écrasante".

"Le vaccin de Moderna approuvé de manière écrasante. La distribution va commencer immédiatement", a tweeté le président américain, qui a écrit ceci avant que l'Agence américaine des médicaments (FDA) ait annoncé son feu vert. La décision de la FDA était attendue vendredi, après la recommandation par un comité d'experts la veille d'autoriser ce vaccin, une semaine après celui de Pfizer.

L'Espagne commencera à vacciner le 27 décembre

L'Espagne commencera sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le dimanche 27 décembre, au lendemain de l'arrivée des premières doses dans le pays, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Salvador Illa.

Cette annonce intervient au lendemain de celle de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui avait indiqué jeudi que la vaccination commencerait dans l'UE entre le 27 et le 29 décembre.

Arnaud Fontanet redoute une reprise de l'épidémie en janvier

"Il y a une période actuellement qui est très difficile", a estimé Arnaud Fontanet ce vendredi sur BFMTV, évoquant une "circulation du virus qui est très élevée" et un plateau élevé, à quelques jours d'une "période à risque" avec les fêtes de fin d'année.

Jeudi, plus de 18.000 nouveaux cas de contamination avaient été recensés en France en 24 heures, marquant une légère hausse depuis plusieurs jours.

"J'espère qu'on va échapper au reconfinement (en janvier, NDLR) mais le risque est clair", s'est alarmé le médecin, qui se fera "bien sûr" vacciner contre le Covid-19 lorsque le vaccin sera disponible.

"On ne va pas annuler la fête de Noël", déclare Arnaud Fontanet, qui appelle à la prudence

"On ne va pas annuler la fete de Noël, personne ne peut faire ce genre de chose", a indiqué l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, invité ce vendredi de BFMTV. "On est tous conscient de l'état de fatigue de la population, d'un ras le bol assez général qui se comprend parfaitement après neuf mois d'épidémie", a-t-il admis.

Toutefois, "je pense qu'il est important qu'il y ait une discipline partagée", a plaidé le médecin, défendant le fait de garder son masque "le plus longtemps possible", voire recommandant de manger "en silence" avant de remttre son masque une fois le repas terminé.

Macron malade: Jean-Christophe Lagarde veut moins de communication

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a souhaité vendredi moins de communication sur la santé d'Emmanuel Macron, atteint du Covid-19 mais qui "va bien", pour "qu'on arrête de mentir" aux Français comme sous les présidences de François Mitterrand ou Jacques Chirac.

"Les nouvelles qui nous ont été données par l'Élysée (...) semblent dire qu'il va bien. Et je préfère finalement qu'on communique moins et qu'on arrête de mentir, comme ça s'est passé sous Mitterrand ou sous Chirac", a déclaré le député de Seine-Saint-Denis sur BFMTV.

"C'est à partir du moment où il serait hospitalisé qu'on aurait besoin de savoir ce qu'il se passe dans le détail", avec "un vrai bulletin de santé", a-t-il estimé.

"Au-delà de la comm' sur la transparence, il ne faut pas confondre la transparence et le voyeurisme", a-t-il souligné. "Il y a des formes très bénignes de la maladie. J'espère que c'est de ça qu'est atteint le chef de l'État. En tout cas il le semble".

Xi Jinping adresse ses vœux de rétablissement à Macron

Le président chinois Xi Jinping a adressé ses voeux de prompt rétablissement à son homologue français Emmanuel Macron, qui a contracté le nouveau coronavirus, a rapporté vendredi la télévision nationale.

L'homme fort de Pékin a adressé un télégramme exprimant sa "sympathie" au président français, a précisé la chaîne CCTV.

"Au nom du gouvernement et du peuple chinois, il a exprimé son ferme soutien au gouvernement et au peuple français dans leur lutte contre l'épidémie", a ajouté la télévision, un an après l'apparition du Covid-19 dans le centre de la Chine.

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet met en garde quant à la situation sanitaire début 2021

La situation sanitaire va rester "très tendue pendant le premier trimestre 2021. On va avoir trois mois difficiles à passer", notamment après les regroupements familiaux dus aux fêtes de fin d'année, a estimé l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, ce vendredi sur France Inter.

Le spécialiste s'est toutefois déclaré "optimiste pour fin 2021: on sait comment bien se protéger avec les gestes barrières et les vaccins vont arriver".

"On n'aura pas de pénurie de vaccin, mais on aura quelque chose qui va être plus étalé dans le temps", estime Delfraissy

"On n'aura pas de pénurie de vaccin, mais on aura quelque chose qui va être plus étalé dans le temps", a estimé Jean-François Delfraissy, ce vendredi sur BFMTV. S'il faudra attendre "probablement" le mois de mai pour la fin de la vaccination des plus fragiles, "en population générale, vous imaginez que ça va être beaucoup plus tard", a ajouté le président du Conseil scientifique.

"La production de vaccins va être plus lente que celle qu'on avait imaginé il y a quinze jours ou trois semaines, disons les choses comme elles sont", a-t-il admis. "Il va nous falloir probablement jusqu'à mai" pour vacciner les "22 millions de personnes plus fragiles en France", a dit l'immunologue.

"Je me ferai vacciner contre le Covid-19", assure Jean-François Delfraissy

Invité de BFMTV-RMC ce vendredi matin, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a assuré qu'il se ferait vacciner contre le Covid-19.

"Je me ferai vacciner contre le Covid-19", a-t-il indiqué.

"Gardez votre masque autant que faire se peut" à l'occasion des fêtes de fin d'année, a également exhorté le médecin.

Macron positif au Covid-19: "Quelle que soit la situation des personnes, le virus est présent", rappelle Jean-François Delfraissy

Pour Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, la contamination d'Emmanuel Macron au Covid-19 "permet de montrer que quelle que soit la situation des personnes, le virus est présent et il y a un risque donc les mesures de distanciation doivent être prises par tout le monde".

Le gouvernement voudrait qu'au moins 17 millions de Français soient vaccinés d'ici juin

Selon Les Échos, les autorités sanitaires espèrent pouvoir procéder à la vaccination de 17 millions de personnes au moins d'ici au moins de juin.

Ce chiffre est un minimum, selon le quotidien, qui avance qu'en réalité, l'objectif serait d'atteindre les 27 millions, dans le scénario où le vaccin d'AstraZeneca arriverait sur le marché en février.

Le port du masque lors du réveillon de Noël ne semble pas convaincre les Français, selon un sondage

Selon un sondage réalisé par BVA pour RTL et Orange, 68% des Français ne porteront pas de masque à table à l'occasion du réveillon de Noël.

En revanche, ils sont 71% à déclarer qu'ils ne seront pas plus de six adultes à table.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise de porter un masque lors des rassemblements familiaux à Noël.

Encore plus de 3000 morts en un jour aux États-Unis

Les Etats-Unis ont de nouveau enregistré jeudi un bilan très lourd avec 3249 décès et 247.544 nouvelles infections en un jour, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence.

Le pays est actuellement confronté à un rebond spectaculaire de l'épidémie, qui n'est jamais vraiment retombée aux États-Unis depuis mars. Sur les 15 derniers jours, la barre des 200.000 cas quotidiens a été dépassée 12 fois.

C'est la quatrième fois en 10 jours que les États-Unis franchissent la barre des 3000 morts quotidiens.

En France, le Covid-19 a fait trois fois plus de morts que la grippe saisonnière

Selon une récente étude menée par l'Inserm, en collaboration avec le CHU de Dijon (Côte-d'Or) l'épidémie de coronavirus a été beaucoup plus meurtrière que celle de la grippe saisonnière.

Ainsi, 16,9% des patients hospitalisés pour cette affection sont décédés, contre 5,8% pour les malades atteints de grippe saisonnière. Notre article à retrouver ici.

Emmanuel Macron s'isole à La Lanterne

Après avoir contracté le coronavirus, le chef de l'État a quitté l'Élysée jeudi soir pour aller s'isoler à La Lanterne, résidence officielle du chef de l'État située à Versailles (Yvelines). Son épouse Brigitte Macron, testée négative, n'est pas avec lui.

Le chef de l'État doit désormais s'isoler pendant au moins sept jours. Selon la présidence de la République, il présente des symptômes de la maladie et souffre d'une toux et d'une fatigue importantes ainsi que de fièvre.

Bonjour et bienvenue dans ce direct

Au lendemain de la contamination d'Emmanuel Macron au Covid-19, suivez les dernières informations liées à l'épidémie de coronavirus et à la crise sanitaire sur BFMTV et BFMTV.com.

BFMTV