BFMTV

Le Covid-19 a fait trois fois plus de morts que la grippe saisonnière en France

Test de dépistage du coronavirus le 19 novembre 2020 à Saint-Gilles, dans le Gard

Test de dépistage du coronavirus le 19 novembre 2020 à Saint-Gilles, dans le Gard - Pascal GUYOT © 2019 AFP

Une étude révèle que les patients admis à l'hôpital en raison du Covid-19 étaient 16,9% à mourir de la maladie, contre 5,8% pour les individus hospitalisés pour une grippe.

Ce n'est donc pas qu'une simple grippe. Alors que la planète "fêtait" le premier anniversaire de la pandémie de coronavirus le 17 novembre dernier, les scientifiques disposent désormais de suffisamment de recul pour comprendre l'impact du Covid-19.

Une récente étude réalisée par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médical) en collaboration avec le CHU de Dijon révèle ce jeudi que le coronavirus entraîne trois fois plus de morts que la grippe saisonnière.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont appuyés sur les données nationales de près de 130.000 patients hospitalisés pour Covid-19 ou bien pour une grippe saisonnière. Les résultats définitifs ont été publiés dans la revue The Lancet respiratory Medicine.

Plus de patients en soins intensifs

Dans le détail de ces chiffres impressionnants, l'étude révèle que les patients admis à l'hôpital pour Covid-19 étaient 16,9% à mourir de la maladie (15.104 sur 89.530), contre 5,8% pour les individus hospitalisés pour une grippe (2640 morts sur 45.819). En outre, un nombre plus important de ces patients a du être hospitalisé en soins intensifs, avec un séjour moyen presque deux fois plus long (15 jours contre 8 jours).

Ces travaux soulignent également que près de deux fois plus de personnes ont été hospitalisées pour Covid-19 au plus fort de la pandémie par rapport aux hospitalisations au plus fort de la saison grippale 2018/2019.

En revanche, il semble que le coronavirus soit bien moins virulent chez les patients les plus jeunes. Moins de mineurs ont ainsi été admis à l'hôpital en raison du Covid-19 que pour la grippe saisonnière. Mais parmi eux, une plus grande proportion des enfants de moins de 5 ans ont dû être hospitalisés à cause du Covid-19 (14/613 personnes, contre 65/6973 pour la grippe). Selon ces chiffres, le taux de létalité chez les enfants de moins de 5 ans était similaire pour les deux groupes et était très faible (inférieur à 0,5%).

De graves à-côtés

Pour l'occasion, les scientifiques se sont également penchés sur les à-côtés du Covid-19. Ces recherches montrent qu'une plus grande proportion de patients atteints du coronavirus ont souffert d'une forme grave de la maladie nécessitant des soins intensifs que ceux atteints de la grippe. Par ailleurs, 16,3% d'entre eux ont été admis en soins intensifs, contre 10,8 pour les autres patients.

Parmi les pathologies latentes au coronavirus, un patient sur quatre a souffert d'une insuffisance respiratoire aiguë, contre moins d'un patient sur cinq souffrant de la grippe.

En ce qui concerne les conditions médicales susceptibles d'augmenter les cas graves de coronavirus, les chercheurs pointent du doigt l'hypertension à 33,1%, le surpoids ou l’obésité à 11,3% et le diabète à 19%.

Les limites de l'étude

En guise de conclusion, les responsables de cette étude soulignent que plusieurs limites sont à y apporter. "Les pratiques de dépistage de la grippe ont probablement été variables d'un hôpital à l'autre, alors que le dépistage du Covid-19 a peut-être été plus standardisé", notent-ils.

"Par ailleurs, la différence entre les taux d'hospitalisation peut être partiellement due à l'immunité existante contre la grippe dans la population, soit à la suite d'une infection antérieure ou de la vaccination", est-il encore souligné.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV