BFMTV
Santé
en direct

EN DIRECT - Covid-19: le secrétaire général de l'ONU appelle à vacciner tout le monde

EN DIRECT - Covid-19: le secrétaire général de l'ONU appelle à vacciner tout le monde

Antonio Guterres à l'ONU à New York le 20 septembre 2021

Ce dimanche, les députés ont adopté définitivement le projet de loi sur le pass vaccinal. Du côté des indicateurs épidémiques, un pic semble se dessiner avec une baisse des cas enregistrés en 24 heures et une stabilisation de la situation dans les services de réanimation.

La quatrième dose jugée "moins" efficace contre le variant Omicron, selon de premiers essais cliniques menés par un hôpital israélien

L'administration d'une quatrième dose des vaccins Pfizer ou Moderna permet de multiplier les anticorps mais s'avère "moins" efficace pour lutter contre le variant Omicron du coronavirus, a indiqué lundi un hôpital israélien ayant entamé un des premiers essais cliniques sur le sujet.

Une équipe de l'hôpital Sheba, près de Tel-Aviv, a initié fin décembre un essai clinique, vaccinant 154 soignants avec une quatrième dose Pfizer et 120 autres volontaires avec une quatrième dose Moderna.

Une semaine après le début de cet essai clinique, qui doit se prolonger sur six mois, "les anticorps (des participants, NDLR) ont été multipliés par cinq, ce qui indique que le vaccin fonctionne et offre une protection contre les complications graves", avait indiqué l'hôpital à la presse.

Israël réduit la durée de la quarantaine pour les cas positifs de sept à cinq jours

Le gouvernement israélien a décidé lundi de réduire la durée de la quarantaine des personnes positives au Covid-19 de sept à cinq jours, alors que le nombre record de contaminations suscite, comme ailleurs, des craintes de déstabilisation de l'économie.

"Cette décision nous permettra de continuer à protéger la santé publique d'une part et d'assurer la stabilité de l'économie de l'autre, même si c'est difficile", a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett dans une courte vidéo envoyée par son bureau.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres appelle à vacciner tout le monde

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé lundi lors du Forum économique mondial virtuel de Davos (Suisse) à vacciner tout le monde sur la planète, faute de quoi, selon lui, cette dernière ne sortira pas de la pandémie et de ses variants.

"Les deux dernières années ont démontré une vérité simple mais brutale: si nous laissons quelqu'un de côté, nous laissons tout le monde de côté", a-t-il déclaré. "Si nous ne parvenons pas à vacciner chaque personne, nous donnons naissance à de nouveaux variants" du virus du Covid-19, "qui se propagent au-delà des frontières et paralysent brutalement la vie quotidienne et les économies", a ajouté le chef de l'ONU.

Le secrétaire général de l'ONU a aussi exhorté les grandes puissances à davantage de solidarité économique à l'égard des pays en développement.

"La solidarité mondiale manque à l'appel", a-t-il dénoncé.

La pilule anti-Covid de Pfizer approuvée au Canada

Le ministère canadien de la Santé a annoncé lundi qu'il autorisait l'utilisation du traitement viral anti-Covid de Pfizer, commercialisé sous le nom de Paxlovid, d'après un communiqué.

Ce médicament antiviral pourra être administré aux "adultes atteints d'une forme légère ou modérée de Covid-19 présentant un risque élevé d'évolution vers une maladie grave, notamment un risque d'hospitalisation ou de décès", est-il indiqué.

Paris: un nouvel arrêté renforce le port du masque en extérieur

Quatre jours après la suspension de l'arrêté préfectoral rendant obligatoire le masque en extérieur à Paris, la préfecture de police a pris un nouvel arrêté. Ce nouvel arrêté impose le port du masque aux abords de certains lieux et non dans l'intégralité de l'espace public comme c'était le cas auparavant.

Parmi les lieux où le masque doit être porté en extérieur, la préfecture de police cite les marchés, brocantes, les abords des gares et entrées de centres commerciaux à leurs heures d'ouverture, les lieux d'attente des transports en commun, notamment les arrêts de bus.

Figurent aussi dans cette liste, les abords des lieux de culte aux heures des offices ou encore les files d'attente dans l'espace public ou tout rassemblement réunissant 10 personnes ou plus sur la voie publique.

Nouvel appel à la grève dans les écoles, collèges et lycées ce jeudi

Ce lundi, plusieurs syndicats ont une nouvelle fois appelé à la grève jeudi dans les écoles, collèges et lycées.

La fortune des 10 plus riches a doublé avec le Covid, le reste du monde s'est appauvri

La fortune des dix hommes les plus riches du monde a doublé depuis le début de la pandémie tandis que les revenus de 99% de l'humanité ont fondu, d'après un rapport d'Oxfam lundi.

"L'accroissement des inégalités économiques, de genre et raciales et les inégalités entre pays détruisent notre monde", dénonce l'ONG de lutte contre la pauvreté, dans un rapport intitulé "les inégalités tuent" et publié à l'orée du Forum de Davos.

La fortune cumulée de l'ensemble des milliardaires a connu depuis le début de la pandémie de Covid-19 "sa plus forte augmentation jamais enregistrée", de 5000 milliards de dollars, pour atteindre son niveau le plus élevé" à 13.800 milliards.

Les dix personnes les plus riches du monde comprennent, d'après le magazine Forbes, Elon Musk (Tesla), Jeff Bezos (Amazon), Bernard Arnaud (LVMH), Bill Gates (Microsoft), Mark Zuckerberg (Meta/Facebook), Waren Buffett (Berkshire Hathaway), Larry Ellison (Oracle).

"Un peu de patience", Arnaud Fontanet estime que "l'effort a vraiment payé"

Lors de son interview auprès de France Inter, l'infectiologie Arnaud Fontanet a assuré qu'on était "juste en train de passer le pic."

"Un peu de patience, je comprends l‘exaspération et la fatigue de tous. C’est énormément de travail de faire face à toutes ces interrogations que nous posent ces nouveaux variants, on passe à peine le pic, continuons l’effort, il a vraiment payé", a-t-il exhorté.

"C’est un pic de courte durée. Courant février le nombre d’infections va décroitre très fortement et au mois de mars on sera à un niveau très bas", complète-t-il.

"On n’exclut pas une 6e ou 7e vague" mais "on sera mieux armés", assure Arnaud Fontanet

Interrogé sur ce à quoi pourrait ressembler la situation sanitaire en France dans les mois à venir, Arnaud Fontanet a assuré qu'"il y aura de nouveau des vagies dont il est difficile de dire quelles seront leur sévérité. [...] "On n’exclut pas une 6e ou 7e vague, on sera mieux armés."

"Le processus d'émergence des variants va continuer d'exister. Si vous avez un variant qui émerge qui est capable d'échappement immunitaire et d'une contagiosité extrême, on peut se retrouver avec une nouvelle vague", décrit le scientifique.

"Si on a la chance avec Omicron d’avoir un variant peu sévère, on aura des vagues qui vont affecter les hospitalisations mais pas les réanimations. Si malheureusement le prochain variant, qui échappe beaucoup, très contagieux et plus sévère, ce sera plus difficile. Mais la bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’à chaque vague on rajoute une couche d’immunité naturelle et vaccinale, elle dure dans la protection contre les formes graves", ajoute-t-il.

"La décrue a commencé", estime Arnaud Fontanet

Membre du Conseil scientifique et épidémiologiste à l'Institut Pasteur, le professeur Arnaud Fontanet était ce lundi matin invité à l'antenne de France Inter.

Dans un premier temps, ce dernier a fait le point sur la situation sanitaire en France. "Le scénario du pire s'éloigne, la décrue a commencé, le pic des infections a été passé ces jours-ci au moins en Île-de-France, ce sera un petit peu plus tard dans les autres régions", assure-t-il.

"Les admissions à l'hôpital devraient augmenter dans les prochains jours puis atteindre un pic dans la semaine qui vient. En revanche, les patients vont rester à l’hôpital, on peut s’attendre à ce qu’ils restent très sollicités tout le courant février. Mais on a le sentiment que le pic est en train de passer devant nos yeux", complète Arnaud Fontanet.

Albert Bourla évoque Novak Djokovic et la peur du vaccin

Sur un sujet d'actualité, le directeur général de Pfizer est revenu sur le cas Novak Djokovic, expulsé d'Australie après un feuilleton judiciaire de plusieurs jours car non-vacciné. "Je suis un grand fan de Djokovic et je ne peux pas commenter son litige avec l’Australie", a-t-il dit.

En partant de ce sujet, Albert Bourla a tenu a lancer un appel à toux ceux qui doutent de la vaccination contre le Covid-19.

"J’aimerais dire aux gens qui ont peur du vaccin de ne pas se laisser submerger par la peur et d’utiliser l’amour pour surmonter la peur car chez l’humain le seul sentiment qui soit plus fort que la peur c’est l’amour", assure-t-il.

"Nous avons gagné environ 36 milliards de dollars en 2020", estime le patron de Pfizer

Interrogé par BFMTV sur les bénéfices engrangés par Pfizer depuis le début de la Pandémie, Albert Bourla n'a pas éludé la question et répondu avec franchise.

"A la fin de l’année 2021 nous avions produit 3 milliards de doses. Nous avons envoyé 2.6 milliards de doses dans le monde, dont 40% dans des pays en développement. Nous avons gagné environ 36 milliards de dollars en 2020", a-t-il estimé.

"Paxlovid change tout!", Albert Bourla parle du médicament anti-Covid

Lors de sa prise de parole à notre antenne, Albert Bourla a également évoqué la pilule contre le Covid-19 développée par Pfizer. "Notre traitement Paxlovid change tout! Nous avons utilisé un synthèse digitale numérique. Au lieu de découvrir la molécule nous l’avons conçu", a-t-il dit.

"Nous allons investir 520 millions d’euros sur 5 ans en France. La plus grande partie de cet investissement sera allouée à un partenariat avec l’entreprise Novacep à Mourenx pour produire l’ingrédient pharmaceutique actif de ce médicament pour le monde entier", confirmé Robert Bourla.

Selon lui, "la France a toutes les qualités pour faire de la recherche et produire à la fois notre médicament. La France bénéficie d’une main d’œuvre très qualifiée. Produire des médicaments ce n’est pas comme produire des téléphones…"

"Cette vague sera la dernière avec autant de restrictions", assure Albert Bourla

Dans une interview exclusive accordée à BFMTV, le très rare dans les médias directeur général du laboratoire Pfizer, Albert Bourla, est revenu sur la situation sanitaire actuelle. "Cette vague sera la dernière avec autant de restrictions", a-t-il tout d'abord assuré.

Pour lui, "il est important d’avoir trois doses pour avoir une vaccination complète, puis une dose par an sauf pour les personnes immunodéprimées qui pourraient se faire vacciner tous les trimestres. Il faut vacciner les enfants pour les protéger, son efficacité chez les enfants est très très très bonne."

"La technologie ARN Messager est très puissante et très nouvelle, pour le Covid et la grippe c’est la technologie idéale mais ce n’est pas le Saint Graal. Nous sommes en train de travailler sur un vaccin contre la grippe via ARN Messager", ajoute-t-il.

Pfizer va investir 520 millions d'euros dans la production et la recherche de traitements contre le Covid-19 en France

Le patron du laboratoire Pfizer, à l'origine de l'un des deux vaccins à ARNm contre le Covid-19, a annoncé qu'il comptait investir 520 millions d'euros sur 5 ans en France pour soutenir la production et la recherche de traitements contre le Covid-19.

L'entreprise américaine s'apprête ainsi à confier au sous-traitant pharmaceutique français Novasep une partie de la production mondiale du principe actif de sa pillule anti-Covid, baptisée Paxlovid, en vue d'une production sur le sol français. Pfizer annonce ainsi avoir signé une lettre d'intention avec Novasep et annonce son installation sur un site de production à Mourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques.

>> Tous les détails dans cet article

Le nombre de nouveaux cas en baisse, situation stable en réanimation

Un début d'éclaircie? Les indicateurs épidémiques sont encourageants ce dimanche soir, avec un nombre de cas rapportés en 24 heures en baisse par rapport à la semaine dernière, et une situation stable en réanimation, où le nombre de patients n'augmente plus.

Un ralentissement qui laisse espérer l'atteinte prochaine d'un pic épidémique pour cette 5e vague liée à l'émergence du variant Omicron.

>> Tous les détails dans cet article

Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce direct consacré à l'actualité de l'épidémie de Covid-19 de ce lundi 17 janvier 2022.

François de La Taille