BFMTV
en direct

Covid-19: 505 malades de plus en réanimation ces dernières 24 heures

Les crèches, maternelles, primaires, collèges, lycées ferment leurs portes ce vendredi pour au moins trois semaines. L'exécutif laisse le week-end de Pâques aux Français s'ils souhaitent se confiner ailleurs.

C'est la fin de ce live

Merci de l'avoir suivi.

Plus de 24.000 morts en Russie en février

L'agence russe des statistiques a annoncé vendredi que 24.369 personnes étaient mortes en lien avec le Covid-19 en février, un nombre en baisse d'environ 35% par rapport au mois précédent.

Selon Rosstat, 14.171 personnes ont directement perdu la vie du fait du coronavirus. Pour 7793 autres testées positives, ce virus n'est pas la cause principale de la mort. Et chez 2405 personnes, le Covid-19 est soupçonné d'avoir été la cause principale de la mort, mais des tests supplémentaires sont nécessaires.

En janvier, 37.878 personnes sont mortes en lien avec le Covid-19, selon un nouveau bilan dévoilé vendredi par Rosstat et revu à la hausse.

Plus de 100 millions d'Américains au moins partiellement immunisés contre le Covid-19

Plus de 100 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, et celles déjà complètement vaccinées peuvent de nouveau voyager sans risque, ont estimé vendredi les autorités sanitaires américaines, nouveau signe d'un progressif regain d'activité aux Etats-Unis, où les emplois ont fleuri en mars.

Sur ces 100 millions de personnes, près de 58 millions -- environ un adulte sur cinq -- sont complètement vaccinées, c'est-à-dire ont reçu la ou les deux injections nécessaires, en fonction du vaccin utilisé.

Elles devront toutefois continuer à prendre des précautions lors de leurs voyages, en portant un masque et en respectant la distanciation physique, ont souligné les Centres de lutte et de prévention contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique américaine, dans l'actualisation de leurs recommandations.

Les autotests seront en vente libre en pharmacie à partir du 12 avril

Invité ce vendredi soir par le média Brut, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré qu'à partir du 12 avril prochain, les autotests seront en vente libre en pharmacie.

505 malades de plus en réanimation ces dernières 24 heures

Selon les chiffres quotidiens de Santé publique France, 5254 malades du Covid sont actuellement placés en réanimation, soit 505 de plus par rapport à la journée précédente. En outre, 303 patients ont trouvé la mort sur le même laps de temps.

De plus, à l'heure actuelle, 28.729 personnes sont actuellement hospitalisées à cause du coronavirus, soit 2092 supplémentaires en 24 heures.

Deux sites pour trouver un créneau de vaccination anti-Covid

Deux sites indépendants ont été lancés cette semaine en France pour aider les personnes désireuses d'être vaccinées contre le Covid-19 à trouver un créneau.

Baptisé "Vite ma dose", l'un deux "détecte automatiquement le prochain rendez-vous disponible dans votre département", a expliqué jeudi sur Twitter son fondateur, l'ingénieur en informatique Guillaume Rozier.

Ce dernier est déjà à l'origine du site CovidTracker, un outil qui utilise des données officielles pour suivre l'évolution de l'épidémie. "Vite ma dose" est l'une des pages de ce site.

Lancé plus tôt dans la semaine, un autre site, "Covidliste" s'adresse lui à toutes les personnes désireuses d'être vaccinées, même si théoriquement non éligibles.

Il vise à les mettre en relation avec les centres de vaccination qui disposent de doses inutilisées, par exemple à cause de l'annulation d'un rendez-vous, pour éviter qu'elles ne se perdent.

Vaccin AstraZeneca: 30 cas de caillots sanguins au Royaume-Uni, risque "très faible"

Le régulateur britannique du médicament a indiqué avoir identifié jusqu'ici 30 cas de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca au Royaume-Uni, soulignant que les avantages l'emportaient sur ce risque "très faible" rapporté aux plus de 18 millions de doses administrées.

La MHRA a précisé dans un avis publié en ligne avoir, au 24 mars, reçu les signalements de 22 cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées. "Le risque d'avoir ce type de caillots sanguins est très faible", a-t-elle souligné.

Pas-de-Calais: des élus dénoncent un "freinage" des primo-vaccinations

Des élus socialistes du Pas-de-Calais ont dénoncé vendredi un freinage en avril des primo-vaccinations dans le département, malgré un taux d'incidence en augmentation, alors que l'Agence régionale de santé vient de recenser un million de vaccinés dans les Hauts-de-France.

"Alors que le taux d'incidence continue à grimper dans le Pas-de-Calais, que toutes les intercommunalités ont un taux supérieur à la limite d'alerte, que le nombre d'hospitalisations reste très élevé (...), le moment est choisi pour les autorités de l'État de nous informer qu'il fallait, pour le mois d'avril, limiter le nombre de vaccinations", déplore dans un communiqué le maire socialiste de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, au nom de la Fédération départementale des élus socialistes et républicains.

En avril, "le Pas-de-Calais serait doté de 126.300 vaccins, dont seulement 42.000 réservés pour les primo-vaccinations", dénonce le communiqué.

Fermeture à La Réunion des restaurants, cinémas et salles de sports

La Réunion a pris à son tour vendredi de nouvelles mesures de restriction contre le Covid-19 avec la fermeture, à compter de mardi, des bars, restaurants, lieux culturels et salles de sports.

Ces "mesures de freinage" de l'épidémie resteront en vigueur au moins 15 jours, a précisé le préfet de l'île Jacques Billant lors d'une conférence de presse conjointe avec l'Agence régionale de santé (ARS).

Et "si dans quinze jours, la dynamique (de l'épidémie) n'est pas à la baisse, je commencerai le confinement du territoire calqué sur celui de la métropole", a averti le représentant de l'Etat.

l'ASNM se veut rassurante sur le vaccin AstraZeneca

Dans un nouveau rapport de pharmacovigilance sur les effets indésirables du vaccin AstraZeneca, l'ANSM, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, a souligné que 7439 cas d'effets indésirables ont été analysés.

"La grande majorité de ces cas concerne des syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité", apprend-on.

En ce qui concerne les cas thromboemboliques, "trois nouveaux cas de thromboses des grosses veines de localisations atypiques associés à une thrombopénie et/ou à des troubles de coagulation ont été analysés."

Malgré cela, le comité souligne que la survenue très rare de ces phénomènes chez les personnes vaccinées par le vaccin AstraZeneca confirme la balance bénéfice/risque positive de la vaccination avec ce sérum contre le Covid-19.

600.000 voyageurs attendus dans les TGV ce week-en,d

Alors que ce samedi débute le week-end de Pâques, ultime tolérance avant un reconfinement national, les trains et TGV devraient être pris d'assaut.

Selon les chiffres de la SNCF, 600.000 voyageurs sont attendus dans les TGV INOUI et OUIGO ce week-end du 2 au 5 avril. La moitié ont réservé leur billet depuis les annonces de mercredi soir. Parmi les destinations les plus prisées: Bordeaux, Lille, Marseille, Nantes et Rennes.

En outre, depuis mercredi soir, la SNCF a enregistré 50.000 annulations pour ce même week-end.

Brésil: Rio prolonge une partie des restrictions anti-Covid

La ville de Rio de Janeiro a annoncé vendredi un prolongement de certaines restrictions contre le Covid-19 alors que le Brésil est confronté à une flambée épidémique hors de contrôle.

"Il faut se donner un peu plus de temps, même si c'est dur pour les entreprises, pour ceux qui cherchent un emploi pour vivre. La diminution des contacts entre les gens commence à donner des résultats", a plaidé le maire de la ville, Eduardo Paes, en conférence de presse.

Un assouplissement des mesures prises il y a un peu plus de deux semaines était initialement prévu dimanche, mais la circulation du virus reste élevée et le taux d'occupation des lits en réanimation dépasse toujours 90%.

En France, dix fois moins de cas de rougeole en 2020 qu'en 2019

La rougeole a reflué en France en 2020 -avec un nombre total de cas près de dix fois inférieur à celui observé en 2019 (240 cas contre 2636), "une situation vraisemblablement liée aux mesures prises contre l'épidémie de Covid-19, selon Santé publique France (SpF).

Pour l'agence sanitaire, cette situation est liée à l'amélioration de la couverture vaccinale des nourrissons, mais a aussi très probablement été favorisée par les mesures gouvernementales mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 (confinement instauré en France entre mars et mai 2020, gestes barrières, port du masque, distanciation physique, couvre-feu...). Des mesures qui ont un effet sur la transmission d'autres agents infectieux respiratoires que le coronavirus, rappelle-t-elle dans son bilan de la rougeole en 2020.

En 2020, 240 cas de rougeole ont été déclarés (contre 2636 cas au cours de 2019), soit un taux de déclaration de 0,36 cas/100.000 habitants.

Les Américains vaccinés peuvent désormais voyager plus facilement en prenant des précautions

Les choses avancent aux États-Unis. Ce vendredi lors d'une prise de parole officielle, le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a estimé que les Américains qui avaient reçu leurs deux doses de vaccins pouvaient désormais voyager sans prendre de risques.

Ces derniers peuvent recommencer à voyager tout en prenant des précautions, c'est-à-dire en portant un masque et en respectant la distanciation physique, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires américaines.

Au sein des Etats-Unis, aucune quarantaine ou test de dépistage Covid-19 ne sera requis de leur part après le voyage. En revanche, pour les voyageurs internationaux, un test négatif sera toujours réclamé avant l'embarquement dans un avion, et une quarantaine devra malgré tout être observée si elle est réclamée par les autorités locales.

Suspension aux Pays-Bas des injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans

Les Pays-Bas suspendent les injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans à la suite de quelques cas de caillots sanguins, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires.

"La cause immédiate pour cette décision est la notification de cas de thromboses associées à de faibles numérations plaquettaires après des vaccinations", a précisé le service de santé publique GGD.

Critiquée pour son "égoïsme", l'Autriche cède des vaccins à son voisin tchèque

L'Autriche a annoncé vendredi l'envoi prochain de 30.000 doses de vaccin en République tchèque après avoir été vilipendée pour son refus d'aider la veille ses partenaires européens les plus en retard.

"Nous apporterons un soutien bilatéral à la République tchèque en lui fournissant 30.000 doses de vaccin", a indiqué le chancelier Sebastian Kurz dans une déclaration transmise à l'AFP.

A Bruxelles, des diplomates ont critiqué jeudi l'attitude de l'Autriche, qui avait dénoncé la première début mars une répartition qu'elle jugeait "injuste" des vaccins, puis réclamé un "mécanisme de correction".

AstraZeneca: plainte contre X à Toulouse, après le décès d'une femme de 38 ans

La famille d'une femme de 38 ans, décédée d'une thrombose après avoir reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, a déposé vendredi une plainte contre X auprès du parquet de Toulouse, dans le but "d'obtenir une enquête", a indiqué son avocat à l'AFP.

"C'est une plainte contre X, car on n'a aucun élément contre une personne dénommée, pour homicide involontaire", a souligné Me Étienne Boittin. Cette qualification peut "évoluer au gré des éléments du dossier", a-t-il précisé.

La famille de cette assistante sociale "n'est pas dans une démarche de revendication ou de recherche de responsabilités, elle veut simplement des explications, éclaircissements sur ce qui s'est passé", a-t-il ajouté.

Les assistantes maternelles finalement autorisées à travailler

Les assistantes maternelles, qui gardent des enfants à leur domicile, pourront finalement poursuivre leur activité pendant les trois prochaines semaines, ont indiqué à l'AFP des sources syndicales, au lendemain d'un cafouillage du gouvernement autour de cette profession.

"Les assistantes maternelles pourront finalement travailler et les Maisons d'assistantes maternelles (Mam) rester ouvertes dans un maximum de 10 enfants", a déclaré à l'AFP Véronique Delaitre (FO), après une réunion avec le secrétaire d'Etat à l'Enfance Adrien Taquet. Selon Lydia Loisel (Syndicat professionnel des assistantes maternelles), pour les employées vulnérables ou celles à qui les parents décideraient de ne pas confier leur enfant, un dispositif "d'indemnités exceptionnelles" sera mis en place comme lors du premier confinement.

Assistantes maternelles: Xavier Bertrand appelle le gouvernement à clarifier la situation

Fraîchement candidat à l'élection présidentielle de 2022, Xavier Bertrand a enjoint le gouvernement à répondre aux interrogations des millions de parents, qui attendent de savoir si les assistantes maternelles pourront ou non garder leurs enfants la semaine prochaine.

"Nous sommes vendredi, il est 16h40... De nombreuses familles sont toujours dans l’attente de la décision du gouvernement pour savoir comment elles feront garder leur enfant la semaine prochaine!", a-t-il écrit.

Hongrie: 20.000 cailloux en hommage aux victimes du Covid

Vingt mille pierres ont été alignées dans la capitale hongroise à la mémoire des victimes du coronavirus, alors que ce pays d'Europe centrale enregistre actuellement une mortalité record.

"Plus de 20.000 de nos compatriotes ont été emportés par l'épidémie et c'est une tragédie personnelle, familiale mais aussi nationale", a écrit vendredi sur son compte Facebook le parti d'opposition à l'origine de l'initiative.

La Hongrie, qui compte 9,8 millions d'habitants, affiche le plus fort taux de mortalité au monde, avec 33 décès pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours.

Castex annonce une rallonge de 90 millions d'euros pour la reconstruction du CHU de Tours

L'Etat va augmenter de 90 millions d'euros sa participation au projet de reconstruction du centre hospitalier universitaire (CHU) de Tours, dans le cadre du "Ségur de la santé", a annoncé vendredi Jean Castex.

Cette rallonge, annoncée lors d'une visite du Premier ministre et du ministre de la Santé Olivier Véran, portera l'aide financière de l'Etat à 165 millions d'euros, soit près d'un tiers du coût total du chantier (522 millions), a précisé Matignon dans un communiqué.

Le projet "prévoit de reconstruire la totalité du CHU et de réunir toutes ses activités sur deux sites", contre cinq actuellement.

Les classes fermées ont plus que triplé cette semaine

Le nombre de classes fermées en raison de cas de coronavirus a plus que triplé en une semaine, passant à plus de 11.000, a annoncé le ministère de l'Education nationale, quelques heures avant la fermeture des écoles pour plusieurs semaines.

Sur l'ensemble du territoire, 11.272 classes (contre 3256 il y a une semaine) sont fermées sur 528.400, soit 2,1% du total, selon un calcul de l'AFP effectué à partir des données communiquées par le ministère dans un communiqué.

229 établissements scolaires sur 61.500 gardent portes closes (soit 0,37% du total), dont 187 écoles, 27 collèges et 15 lycées.

L'Espagne maintient la quarantaine pour les voyageurs arrivant de Colombie, du Pérou et de 8 pays africains

L'Espagne a prolongé jusqu'au 19 avril la quarantaine imposée aux voyageurs en provenance de la Colombie, du Pérou et de huit pays africains pour freiner la propagation des variants du coronavirus, d'après un décret publié vendredi.

Cet isolement de dix jours s'applique aussi aux voyageurs venant du Brésil et d'Afrique du Sud, depuis lesquels seuls les ressortissants et résidents espagnols ou andorrans ont le droit de venir en Espagne.

Les pays africains concernés sont le Botswana, les Comores, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Les députés Agir veulent ouvrir la vaccination pour les moins de 25 ans

Les élus Agir vont-ils parvenir à modifier le calendrier des vaccinations? Selon une information du Figaro, la députée du Nord Valérie Petit a écrit au Premier ministre afin "d'organiser une campagne de vaccination massive des jeunes de moins de 25 ans."

L'idée est de permettre "que les universités puissent rouvrir et pour lutter contre une propagation de l'épidémie" en favorisant le vaccin Johnson&Johnson pour cette tranche d'âge.

"Nous sommes préoccupés par cette situation de jeunes qui doivent faire des stages cet été pour valider leur master, leurs études et parfois à l'étranger, alors que la condition vaccinale risque d'être posée pour voyager dans certains pays. Nous pensons qu'il serait bien que ces jeunes soient prioritaires, notamment ceux qui sont partis à la recherche d'un emploi en fin d'études", a de son côté martelé Olivier Becht, député du Haut-Rhin.

Le nombre de classe fermées explose

Avec la nouvelle règle imposant la fermeture d'une classe lorsque un cas de Covid-19 est déclaré, le nombre de classes fermées explose en France, comme le démontrent les derniers chiffres communiqués par le ministère de l'Education nationale ce vendredi.

Ainsi, il y a ce vendredi 3,5 fois plus de classes fermées que vendredi dernier, soit 11.272 au lieu de 3256 le 26 mars.

Par ailleurs, le nombre d'établissements scolaires fermés est passé de 148 à 229.

Macron: "Nous sommes derrière les soignants"

Un message de reconnaissance. "Nous sommes derrière les soignants dans cette période", a déclaré ce vendredi le chef de l'Etat, s'exprimant face à la presse dans le cadre d'un déplacement consacré à l'autisme, à Saint-Egrève, en Isère.

Le Conseil d'État maintient les restrictions de déplacement pour les personnes vaccinées

La vaccination contre le Covid-19 "n'élimine pas complètement" le risque de contamination, ce qui justifie le maintien des restrictions de déplacement pour les personnes vaccinées, a décidé le Conseil d'État dans une ordonnance publiée vendredi.

Saisi en référé par un habitant d'un des premiers départements où les déplacements ont été limités à 10 kilomètres mi-mars, le Conseil d'État a jugé que cette "atteinte à la liberté individuelle (...) ne peut, en l'état, au regard des objectifs poursuivis, être regardée comme disproportionnée, en tant qu'elle s'applique aux personnes vaccinées".

Elisabeth Borne a été "très secouée" par le Covid-19

Élisabeth Borne va "nettement mieux", mais n'a pas retrouvé la même forme qu'avant la maladie. "C'est clair que je vais avoir besoin de temps pour retrouver ma condition physique d'avant", a expliqué sur BFMTV la ministre du Travail, qui avait dû être hospitalisée après sa contamination au Covid-19.

"Je suis quelqu'un de sportif, je n'ai pas de pathologie chronique et je peux vous dire que j'ai été très sécouée par ce virus donc c'est quelque chose qu'il faut prendre très au sérieux", a-t-elle précisé.

Dates de congé: Borne "demande clairement de la souplesse aux employeurs"

Avec les dates des vacances bouleversées, comment s'organiser quand on est parents? Invitée de BFMTV ce vendredi, la ministre du Travail Élisabeth Borne "demande clairement de la souplesse aux employeurs". Le gouvernement a déjà demandé jeudi aux entreprises de faciliter la prise de congés de leurs salariés, en déplacant par exemple les vacances posées à d'autres dates.

Concrètement, cela veut dire que :

  • Pour un parent de la zone B (initialement en vacances du 24 avril au 10 mai), le salarié pourra demander d’avancer ses congés de 15 jours ;
  • Pour un parent de la zone C (initialement en vacances du 17 avril au 3 mai), le salarié pourra demander d’avancer sa semaine de congés si elle était prévue du 25 avril au 3 mai ;
  • Pour un parent de la zone A (dates de congés maintenues du 10 au 26 avril), il partira en congé comme prévu.

"Aller fêter Pâques n'est pas un motif dérogatoire"

Deux jours après l'annonce des nouvelles mesures anti-Covid, le gouvernement s'adonne à l'exercice de la pédagogique. Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, vient de publier sur Twitter une série de messages pour expliciter les règles de déplacement en vigueur en ce week-end de Pâques et par la suite.

"Aller fêter Pâques n’est pas un motif dérogatoire", écrit-il. "Mais si vous voulez changer de région pour vous confiner, c’est possible ce week-end, lundi inclus."

Par la suite, il vous faudra une attestation, avec un motif dérogatoire, pour aller au-delà de 10 km. "Si vous habitez en zone rurale et que le magasin le plus proche est à 15km, vous pouvez évidemment vous y rendre", précise-t-il.

La vaccination d'une "lenteur inacceptable" en Europe? Beaune juge qu'il "faut aller plus vite", "c'est évident"

Le rythme de la vaccination est-il d'une "lenteur inacceptable" en Europe, comme l'a dénoncé l'Organisation mondiale de la Santé? "Le constat est partagé", "il faut aller plus vite, c'est évident", a concédé le secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur BFMTV-RMC ce vendredi matin. "On n'a pas attendu l'OMS pour chercher à accélérer."

"La question c'est comment on fait", a-t-il poursuivi. "Le sujet c'est de produire, et c'est l'accélération de la production qui va nous permettre d'avoir plus de 300 millions de doses pour toute l'Europe au deuxième trimestre", a-t-il promis.

Djebbari confirme une "tolérance" pour les déplacements liés à la garde d'enfants dans les semaines à venir

Jean Castex l'a évoqué ce jeudi face au Parlement, Jean-Baptiste Djebbari le confirme ce vendredi matin: il y aura bien une "tolérance" dans les semaines à venir pour les déplacements entre régions liés à la garde d'enfants.

Et le secrétaire d'État aux Transports de s'appuyer sur un exemple: "Vous avez vos grands-parents qui montent de Toulouse ou du Limousin à Paris ce week-end pour chercher vos enfants, soit les garder chez vous, soit les ramener à Toulouse", a-t-il évoqué. "Ça c'est un déplacement légitime, on n'encourage pas à ce que ce type de déplacement se reproduise 4 fois dans la semaine ou dans le mois."

Mais malgré tout, "c'est la tolérance que nous posons", a concédé Jean-Baptiste Djebbari. "Dans toutes les stratégies, il y a les règles et l'adhésion aux règles, la responsabilité individuelle."

Eurockéennes de Belfort: le festival "contraint à l'annulation"

Les Eurockéennes de Belfort, programmées début juillet, n'auront à nouveau pas lieu cette année, annoncent les organisateurs du festival à plusieurs médias locaux.

"Les discussions que l’on a eues avec la ministre ne nous laissent aucun espoir", explique le directeur du festival, Jean-Paul Roland, à L'Est républicain. "On nous contraint à l'annulation."

"Les demandes qu’on a faites pour ne pas avoir à annuler si précocement n’ont pas été entendues", détaille-t-il. "On a demandé un fonds de garantie assurantiel qui nous permette de continuer et que si nous devions annuler, nous aurions une assurance couvrant les frais engagés. Contrairement à d’autres pays, cela n’a pas été fait."

Quant à l'hypothèse d'organiser le festival en version "dégradée", "le résultat pour une édition sur trois jours fait état de 866 000 euros de pertes", sans tenir compte "des frais de structure, des loyers, des salaires, des assurance". "L’équation est impossible à résoudre", conclut-il.

AstraZeneca réservé aux plus de 55 ans: "Il n'est pas question de revenir sur cette limite d'âge"

Le vaccin AstraZeneca continuera à être réservé aux plus de 55 ans dans l'immédiat. "Pour le moment, il n’est pas question de revenir sur cette limite d’âge, dans la mesure où le signal sur le risque de thrombose chez les jeunes existe et que nous avons d’autres produits", explique Alain Fischer, le "monsieur vaccin" de l'exécutif, dans Le Figaro.

"J’ajoute qu’on ne perçoit pas une réticence forte dans le public ciblé à avoir recours à ce vaccin", poursuit-il. "Les créneaux de réservation dans les officines sont quasiment tous complets."

Vaccin: Alain Fischer fixe "pour objectif une cadence de 400.000 injections par jour en avril"

L'exécutif promet une fois de plus d'accélérer la cadence sur la vaccination. "L'offre vaccinale monte en puissance", assure Alain Fischer, le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid, dans Le Figaro. "Nous disposons de trois vaccins (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) dont nous attendons 12,2 millions de doses supplémentaires en avril et 17,7 millions en mai."

"Nous avons pour objectif une cadence de 400.000 injections par jour en avril", promet-il.

Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation dépasse les 5100

Olivier Véran a estimé ce jeudi sur France Inter que le pic épidémique des contaminations pourrait être atteint "d'ici 7 à 10 jours", et deux semaines plus tard pour le pic de patients en réanimation.

En attendant, la pression continue de s'accentuer à l'hôpital. Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation a de nouveau augmenté ce jeudi, dépassant les 5100, selon les chiffres quotidiens de Santé Publique France.

Lundi, le pic de la deuxième vague de l'épidémie (un peu plus de 4900 patients en réa mi-novembre) avait été dépassé, encore loin toutefois de celui de la première vague (un peu plus de 7000 patients début avril 2020).

Vidal se félicite: "Rien ne change pour les universités"

"Rien ne change pour les universités", résume Frédérique Vidal. La ministre de l'Enseignement supérieur vante dans Le Figaro l'absence de nouvelles restrictions spécifiques pour les étudiants, contrairement aux plus jeunes, dont les établissements scolaires vont être fermés pour au moins trois semaines.

"Il n’y avait pas de raison de fermer les universités", explique-t-elle. "Les étudiants sont de jeunes adultes qui télétravaillent, à l’exception d’un jour par semaine." "Aujourd’hui, certes, rien ne change pour les universités mais cela change tout pour les étudiants, qui ont particulièrement souffert de l’absence de lien humain avec leurs pairs et leurs enseignants depuis le début de la crise", poursuit la ministre.

Dans l'enseignement supérieur, les concours sont par ailleurs "maintenus pour les étudiants de prépas qui se préparent depuis deux, voire trois ans, ainsi que pour les bacheliers qui passent des concours, prévus en présentiel". "Concernant les oraux des grandes écoles prévus en juin et juillet, l’objectif est là aussi de les organiser en présentiel", précise-t-elle.

Quant aux examens du second semestre, Frédérique Vidal assure que "nous sommes aujourd'hui dans la même dynamique" qu'au premier semestre, au cours duquel "60% des examens ont été passés à distance".

Sept Français sur dix approuvent les mesures annoncées par Emmanuel Macron

Comment ont été accueillies les mesures annoncées par Emmanuel Macron? Plutôt bien, à en croire les résultats d'un sondage Ofoxa Backbone Consulting pour France Info et Le Figaro: plus de sept Français sur dix approuvent les principales mesures annoncées par le chef de l'État lors de son allocution ce mercredi soir.

L'extension des fameuses "mesures de freinage" déjà mises en place dans 19 départements est validé à 70% par les sondés. L'interdiction des déplacements entre régions à 71%. La fermeture des écoles à 72%. Et la vaccination prioritaire pour les professions les plus exposées à 85%.

Mais ces nouvelles règles seront-elles pour autant respectées? Près d'un sondé sur deux (46%) compte les trangresser, une proportion plus forte encore chez les jeunes.

La question de l'accueil des enfants par les assistantes maternelles pas encore tranchée

On attend encore la décision de l'exécutif. Matignon doit se décider ce vendredi concernant la question de l'accueil des enfants par les assistances maternelles pendant les trois prochaines de restrictions.

La question de l'accueil des enfants par les assistantes maternelles pendant les trois prochaines semaines était encore en cours d'arbitrage jeudi et sera tranchée définitivement vendredi, a indiqué Matignon à l'Agence France-Presse (AFP).

La même source avait annoncé précédemment que les enfants ne pourraient être gardés par les assistantes maternelles afin d'être "en cohérence avec les crèches" qui seront fermées durant cette période. Si cette option était toujours bien envisagée jeudi soir, elle n'était cependant pas encore tout à fait actée, a précisé Matignon.

Les déplacements entre régions encore tolérés ce week-end de Pâques

L'exécutif laisse aux Français - et surtout aux parents - quelques jours pour se préparer s'ils souhaitent se confiner ailleurs. Les déplacements entre régions sont encore tolérés jusqu'à lundi soir, avant d'être restreints au-delà de 10 km.

La SNCF a d'ailleurs enregistré un afflux de réservations ce mercredi soir après l'allocution d'Emmanuel Macron. "130.000 voyages ont été vendus sur oui.sncf hier (mercredi) soir suite aux annonces, dont environ la moitié pour ce week-end de Pâques, et 40.000 annulations ont été enregistrées", a indiqué le porte-parole de la compagnie jeudi.

Par rapport à mardi, ces chiffres représentent une hausse de 25% des ventes, mais aussi une multiplication par 5 des annulations, a-t-il noté.

Les écoles ferment ce vendredi, pour au moins trois semaines

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Les crèches, maternelles, primaires, collègues, lycées du pays ferment leurs portes ce vendredi soir pour au moins trois semaines. Les seuls enfants qui seront toujours pris en charge seront les enfants en situation de handicap, avec les enfants de soignants.

BFMTV