BFMTV
en direct

EN DIRECT - Les terrasses des bars et restaurants rouvriront avec la moitié de leur capacité d'accueil

EN DIRECT - Les terrasses des bars et restaurants rouvriront avec la moitié de leur capacité d'accueil

Début de nettoyage de la terrasse d'un café à Paris, le 10 mai 2021

Le laboratoire allemand BioNTech a indiqué lundi tabler sur l'efficacité de son vaccin anti-Covid contre les variants du coronavirus, estimant qu'aucune étude ne plaide à ce stade pour la nécessité d'une nouvelle formule.

Le vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech étendu aux 12-15 ans aux Etats-Unis

L'utilisation du vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech va être étendue aux adolsecents âgés de 12 à 15 ans aux États-Unis.

Les commerces devront respecter une jauge de 8m² par personne

A partir du 19 mai, les commerces dits "non-essentiels" pourront rouvrir en respectant un minimum de 8m² par personne, a annoncé Jean Castex dans une interview au Parisien.

Les terrasses des bars et restaurants rouvriront avec la moitié de leur capacité d'accueil

A 9 jours de la deuxième étape du déconfinement, Matignon précise les règles du jeu. A partir du 19 mai, les terrasses des bars et restaurants rouvriront ainsi avec la moitié de leur capacité d'accueil.

Elles devront cependant fermer avant 21h, heure du nouveau couvre-feu, et ne pourront accueillir de tables de plus de six convives.

292 morts à l'hôpital ces dernières 24 heures en France

Selon les derniers chiffres de l'agence Santé publique France, 292 personnes ont trouvé la mort à l'hôpital en France ces dernières 24 heures en raison du Covid-19.

De plus, les hôpitaux du pays comptabilisent 25.666 patients admis en raison du coronavirus contre 25.797 dimanche, soit 1125 nouveaux entrants dans ce même laps de temps.

Finalement, 4870 personnes sont actuellement en réanimation, soit 265 de plus cette dernière journée.

Cette dernière semaine, 17.551 cas positifs en moyenne ont été cmptabilisés. La dernière fois qu'on était sous la barre des 18 000 cas quotidiens en moyenne c'était le 13 janvier.

Le variant B.1.617 découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Le variant du virus du Covid-19 découvert en Inde, le B.1.617, a été classé comme "préoccupant", a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé, notamment parce qu'il est plus contagieux.

"Il y a des informations selon lesquelles le B.1.617 est plus contagieux" mais aussi des éléments permettent de penser qu'il présente un degré de résistance aux vaccins, et "par conséquent nous le classons en variant préoccupant", a déclaré la docteur Maria Van Kerkhove, responsable technique de la lutte contre le Covid-19 au sein de l'OMS.

La consommation d'alcool interdite sur le littoral d'Ille-et-Vilaine

La préfet d'Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier a interdit jusqu'au 31 mai la consommation d'alcool sur les plages, digues et promenades balnéaires du littoral du département, a annoncé la préfecture dans un communiqué.

Cette mesure intervient alors que de nombreux touristes sont attendus sur le littoral breton en raison des weekends longs de mai et de la fin des restrictions de déplacement sur le territoire national.

L'interdiction est valable de "6h00 à 19h00, jusqu'au 31 mai 2021 inclus" et a été prise "au regard de la situation épidémiologique en Ille-et-Vilaine, où le taux d'incidence atteignait encore 162,3 cas pour 100.000 habitants (le) 7 mai", précise la préfecture.

60% des patients hospitalisés présentent au moins un symptôme six mois après, selon une étude de l'Inserm

60% des patients ayant été pris en chargé pour une infection à Covid-19 présentent au moins un symptôme six mois après l'infection, le plus souvent de la fatigue, des douleurs ou des difficultés respiratoire, selon une étude française menée par des chercheurs de l'Inserm et publiée dans la revue Clinical Microbiology and Infection.

En précision, un quart d'entre eux présentent "trois symptômes ou plus" et 2% ont même "dû être hospitalisés à nouveau", concluent ces travaux menés sur 1.137 patients.

"Le covid": pour le dictionnaire "Le Robert", le mot est plutôt masculin

Dans son édition 2022 à paraître prochainement, le dictionnaire "Le Robert" estime que le mot "covid" s'écrit avec un minuscule et qu'il est plutôt masculin.

Si son concurrent Le Larousse considère que le mot est "féminin ou masculin", le Robert écrit qu'il est "masculin ou féminin", donc plus fréquemment masculin.

Pour le laboratoire BioNTech, une nouvelle formule du vaccin Pfizer n'est pas forcément nécessaire face aux variants

Le laboratoire allemand BioNTech a indiqué lundi tabler sur l'efficacité de son vaccin anti-Covid contre les variants du coronavirus, estimant qu'aucune étude ne plaide à ce stade pour la nécessité d'une nouvelle formule.

"A ce jour, rien n'indique qu'une adaptation du vaccin actuel de BioNTech contre les principaux variants émergents identifiés soit nécessaire", écrit l'entreprise dans un communiqué, ajoutant qu'elle développe cependant "une stratégie complète pour faire face à ces variants si le besoin s'en faisait sentir à l'avenir".

Italie: une personne reçoit par erreur six doses du vaccin Pfizer/BioNTech

Une jeune Italienne a reçu dimanche par erreur six doses du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech et a été placée sous observation, mais en bonne santé, dans un hôpital de Toscane (centre), a rapporté lundi l'agence AGI.

Une infirmière s'est trompée et au lieu d'injecter une dose du vaccin à la jeune stagiaire en médecine de 23 ans, lui a injecté le flacon entier, soit l'équivalent de six doses, selon la même source.

Norvège: des experts recommandent aux autorités de renoncer aux vaccins d'AstraZeneca et Johnson & Johnson

Un comité d'experts mis en place par le gouvernement norvégien pour se prononcer sur les vaccins anti-Covid d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson a préconisé lundi de renoncer à ces sérums en raison des risques d'effets secondaires rares mais graves.

L'Allemagne propose la vaccination avec Johnson & Johnson à tous les adultes

L'Allemagne a décidé lundi de proposer à tous les adultes qui le souhaitent de recevoir le vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson dont plusieurs pays ont limité l'usage en raison de possibles effets secondaires rares mais graves.

Comme la majorité des plus de 60 ans devraient avoir été vaccinés dès juin, l'Allemagne a décidé de ne pas restreindre l'usage du vaccin Johnson & Johnson à cette classe d'âge, mais de permettre à tous les adultes d'en bénéficier après après consultation avec leur médecin, a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn lors d'une conférence de presse.

Ouvrir l'accès à l'AstraZeneca aux moins de 55 ans? "Probablement non à l'heure actuelle", répond Olivier Véran

Olivier Véran a déclaré ce lundi matin que le vaccin AstraZeneca ne sera "probablement" pas ouvert aux moins de 55 ans.

"Nous n'envisageons pas d'abaisser l'âge pour accéder à l'AstraZeneca", a indiqué le ministre de la Santé.

Olivier Véran avait saisi la Haute autorité de santé sur l'éventuelle ouverture à la vaccination avec l'AstraZeneca pour les moins de 55 ans si ces derniers, après avoir été informés des cas rares de thrombose, signaient une décharge.

La HAS avait décidé mi-mars de restreindre l'utilisation du vaccin aux plus de 55 ans à cause de rares cas de thromboses atypiques et de troubles de la coagulation.

Covid-19: Véran dit "travailler" sur la question de la vaccination des enfants

Le ministre de la Santé a indiqué travailler avec son ministère sur l'éventuelle vaccination des enfants contre le coronavirus.

"Bien sûr on y travaille", a déclaré Olivier Véran sur LCI tout en précisant que rien n'était à ce stade décidé pour la prochaine rentrée, "j'attends d'avoir toutes les réponses avant de m'engager sur ce terrain-là, nous verrons [...] si je ne travaillais pas à tous les scénarii en terme de campagne, ce ne serait pas responsable de ma part en tant que ministre en charge de la Santé, mais travailler ça ne veut pas dire qu'on a conclu".

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à ne pas se précipiter lors des réouvertures afin de "préserver" l'été

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet a appellé les Français, ce lundi mati, sur France Inter, à ne pas se précipiter lors des réouvertures afin de "préserver" l'été.

"Je dirais aux Français de ne pas gâcher une baisse rapide de la circulation du virus sur le territoire français, en se précipitant. Si vous voulez préserver votre été, ne vous précipitez pas, profitez avec modération des nouvelles ouvertures, continuons sur cet effort et essayons d'aborder dans les meilleures conditions l'été qui vient", a-t-il affirmé.

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet estime qu'avec 50% de vaccinés début juillet et un taux de circulation du virus bas, "on pourrait aborder l'été dans de bonnes conditions"

Invité de France Inter ce lundi matin, l'épidémiologiste Arnaud Fontanet a affirmé qu'"il faut être vigilant jusqu'à fin juin". Mais, avec 50% de vaccinés début juillet et un taux de circulation du virus bas, autour de 5000 cas par jour, "on pourrait aborder l'été dans de bonnes conditions", a-t-il estimé.

"Il faudra suivre de très près les indicateurs épidémiologiques sur cette période. L'incidence qu'on voit décroître, regardons où elle nous emmène. Surveillons les variants, notamment en région parisienne, les variations à mutation 484, qui sont capables d'échappement immunitaire, sont passés de 5 à 15% en quelques semaines, c'est inquiétant", a-t-il poursuivi.

Déconfinement: Olivier Véran confirme la réouverture des terrasses pour le 19 mai

Le ministre de la Santé, interrogé ce lundi matin sur LCI, a confirmé que les terrasses des bars/restaurants rouvriront bien le 19 mai prochain, la situation sanitaire s'étant améliorée.

"Les conditions le permettent", a justifié Olivier Véran qui a rappelé que l'épidémie de Covid-19 "poursuit sa décroissance".

Pour le ministre, "les Français ont été solides, courageux" et les mesures de freinage ont marché" mais "la pression sanitaire reste forte".

Inquiète du Covid, la Chine va marquer sa frontière au sommet de l'Everest

La Chine va installer une "ligne de démarcation" au sommet de l'Everest afin d'éviter tout risque de contamination au Covid-19 par des alpinistes en provenance du Népal.

La Chine, premier pays frappé par la pandémie dès la fin de 2019, a largement endigué la maladie dès le printemps 2020 et redoute désormais un retour des infections depuis l'étranger. Alors que les frontières sont pratiquement fermées depuis mars 2020, le pays entend désormais étendre sa surveillance au sommet enneigé du Toit du monde, qu'il partage avec le Népal à 8848 mètres d'altitude.

Des guides de haute montagne vont ainsi installer une ligne de démarcation au sommet avant d'autoriser des alpinistes à attaquer l'ascension du côté chinois (nord), a rapporté dimanche l'agence Chine nouvelle.

Ces mesures chinoises sont annoncées alors que du côté népalais de la montagne, plus de 30 évacuations médicales du camp de base situé à 5364 mètres d'altitude ont déjà eu lieu depuis le début de la saison, certains alpinistes étant porteurs du coronavirus. Le Népal, voisin de l'Inde, est durement frappé par une deuxième vague épidémique.

Les députés vont examiner le projet de loi sur la gestion de la sortie de crise sanitaire

Desserrer le corset de l'état d'urgence sanitaire sans baisser la garde face au Covid: les députés examinent ce lundi le projet de sortie de crise prévoyant la levée progressive des restrictions, mais de nouvelles mesures comme le "pass sanitaire" font grincer quelques dents.

Dernière étape avant le bout du tunnel? Le texte met en musique les mesures et le calendrier du déconfinement annoncés par le chef de l'Etat fin avril mais il "n'est pas un point de bascule", met en garde le ministre de la Santé Olivier Véran.

"Il ne marque pas une rupture nette entre les contraintes liées à l'épidémie et le retour de la vie d'avant", complète le ministre.

C'est la deuxième fois en un an que le gouvernement présente un régime transitoire de sortie de l'état de l'urgence. Au début de l'été 2020, députés et sénateurs avaient voté un texte dont les bases sont similaires à celui qui sera examiné dans l'hémicycle du Palais Bourbon, puis au Sénat le 18 mai.

L'objectif des 20 millions de primo-injections mi-mai pourra-t-il être atteint?

Si l'objectif fixé par le gouvernement de 30 millions de Français vaccinés mi-juin reste incertain, la barre des 20 millions de personnes ayant reçu au moins une injection mi-mai (contre plus de 17,8 millions actuellement) devrait être atteinte "le 17 mai", estime le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau.

Selon lui, "on vaccine désormais à flux tendu" mais "le facteur limitant reste le nombre de doses". Autre frein, la vaccination "deux à trois fois" moindre "les week-ends et les jours fériés", une tendance à combattre à l'approche de plusieurs ponts (Ascension, Pentecôte), a-t-il insisté, appelant aussi à se "reposer davantage" sur les médecins libéraux et les pharmaciens.

La campagne vaccinale pourrait en outre pâtir des vacances estivales, en raison d'un manque de soignants ou du délai de six à douze semaines prévu entre deux injections selon les vaccins.

La vaccination ouverte à tous les plus de 50 ans sans condition

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Nouveau "coup d'accélérateur" dans la campagne de vaccination: dès ce lundi, tous les Français âgés de 50 ans et plus peuvent se faire vacciner sans condition, cinq jours plus tôt qu'initialement prévu.

À partir de mercredi, les injections seront en outre accessibles aux plus de 18 ans lorsqu'un créneau sera disponible la veille pour le lendemain sur les plateformes de prises de rendez-vous comme Doctolib, afin de ne gâcher aucune dose.

BFMTV