BFMTV

Du glyphosate encore retrouvé dans des couches pour bébé, mais il y a du mieux

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Didier Pallages-AFP

Du glyphosate, cette substance chimique cancérigène utilisée dans l'agriculture, a une nouvelle fois été retrouvée dans des couches-culottes.

Encore trop de résidus toxiques. Des leaders historiques aux nouveaux venus sur le marché, en passant par les marques de distributeur: sur la douzaine de couches-culottes testées, quatre présentent des traces de glyphosate.

Classé cancérogène probable

Le magazine 60 millions de consommateurs a mené un nouvel essai, un an et demi après une première enquête qui avait suscité la controverse. Le glyphosate, classé cancérogène probable par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et que certains souhaiteraient interdire définitivement, est très utilisé dans l'agriculture. 

"Dans les couches, parmi les matières premières utilisées, on peut trouver du coton, des amidons de céréales. Le coton et les céréales peuvent être cultivés avec des pesticides pour éviter les mauvaises herbes, comme on dit, et notamment avec du glyphosate", explique pour BFMTV Victoire N'Sondé, cheffe de rubrique santé à 60 millions de consommateurs. 

Plus de produits avec zéro résidu toxique

Dans les couches où cette substance a été détectée, la teneur en glyphosate reste très faible. Si le magazine estime que le risque sanitaire pour les bébés est minime, il ne peut néanmoins être totalement écarté. Malgré ces résidus de glyphosate, le bilan de cette étude, la deuxième réalisée par le magazine en un an et demi, est plutôt positif. 

"On a de bonnes nouvelles parce qu'on a davantage de produits avec zéro résidu à risque toxique. Et ça c'est quand même une bonne chose. Mais il y a quand même des fabricants qui ne jouent pas totalement le jeu. Il y a du progrès, mais peut encore mieux faire, si je pouvais mettre une appréciation scolaire", regrette Victoire N'Sondé.

Parmi les meilleures élèves: les couches de la marque Joone, chères mais sans aucun produit chimique. Juste derrière: la gamme premium protection du leader Pampers, qui a l'avantage d'être presque deux fois moins coûteuses et de ne présenter aucun résidu toxique.

C.H.A. avec Jules Chiapello