BFMTV
en direct

Covid-19: 19.590 nouveaux cas et 351 morts à l'hôpital en 24h en France

Covid-19: 19.590 nouveaux cas et 351 morts à l'hôpital en 24h en France

Un soignant prépare une dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 le 5 février 2021 dans un centre de vaccination à Ligue City (Texas)

Pour l'heure, le pari de l'exécutif d'éviter un reconfinement général du pays semble tenir. Mais les nouvelles hospitalisations de malades du Covid-19 ont affiché une hausse au cours des dernières 24 heures.

L'Union européenne exhorte les 27 à éviter les fermetures de frontières

L'Union européenne exhorte ses États membres à éviter les fermetures de frontières et interdictions générales de voyage, telles que décidées récemment par l'Allemagne et la Belgique pour lutter contre les variants du coronavirus, dans un courrier envoyé mardi aux 27.

La difficile coordination européenne sur ces restrictions qui entravent la libre circulation dans l'UE sera l'un des sujets chauds du sommet du 25 février.

Dans une lettre vue par l'AFP, adressée aux ministres de l'Intérieur et de la Justice des pays de l'UE, les commissaires européens à la Justice Didier Reynders et aux Affaires intérieures Ylva Johansson rappellent que les Etats membres se sont mis d'accord pour organiser conjointement ces restrictions dans le cadre de "recommandations" actualisées début février.

19.590 nouveaux cas et 351 morts à l'hôpital en 24h en France

19.590 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France au cours des 24 dernières heures, et 351 personnes sont mortes à l'hôpital en France, selon le dernier bilan communiqué mardi soir par Santé Publique France.

L'agence de santé publique rapporte que 26.239 patients sont actuellement à l'hôpital en raison du coronavirus, ce qui représente 1853 nouvelles admissions par rapport à la veille.

3348 personnes se trouvent en réanimation après avoir développé uen forme grave, ce qui représente 322 nouvelles admission en 24 heures.

Par ailleurs, 235 personnes sont mortes en Ehpad depuis le dernier comptage effectué vendredi dernier.

2.347.088 doses de vaccin administrées en France

Selon la direction générale de la Santé ce mardi soir, 2.347.088 doses de vaccin anti-Covid ont été administrées en France depuis le début de la campagne vaccinale, et 815.547 personnes ont reçu une deuxième dose de vaccin.

>> Retrouvez tous les chiffres liés à l'évolution de l'épidémie en cliquant ICI.

La stratégie "zéro Covid" est-elle possible en Europe?

"Unissons-nous autour de l’objectif zéro Covid". Dans une tribune publiée ce mardi dans le quotidien Le Monde, un collectif de médecins, mais aussi d'économistes et de politistes de toute l'Europe, publie un plaidoyer pour la mise en place d'une stratégie "zéro Covid", aussi appelée "No Covid", sur le vieux continent. Cette approche n'est pas nouvelle, et avait déjà été popularisée en janvier chez nos voisins allemands.

Cette stratégie a déjà été mise en place dans plusieurs pays, comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Taiwan, la Chine ou encore le Vietnam, où les taux de contamination sont actuellement très bas. En quoi consiste-t-elle? Explications.

Johnson & Johnson dépose une demande d'approbation pour son vaccin dans l'UE

L'entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson a déposé, ce mardi, une demande d'approbation pour son vaccin contre le Covid-19 auprés du régulateur européen.

"J'espère que 2021 sera l'année de la victoire contre la pandémie"

À l'Assemblée ce mardi , Olivier Véran a dit "espérer que 2021 ne sera pas l’année des variants mais plutôt l’année de la victoire contre la pandémie". "J'espère que les Français et la population mondiale pourront retrouver leur joie de vivre et leur quotidien qui leur manquent tant".

"La situation est restée sous contrôle en Moselle", assure Olivier Véran

Le ministre des Solidarités et de la Santé a été interpellé, lors des questions au gouvernement ce mardi à l'Assemblée, sur la situation préocuppante en Moselle.

"Nous avons décidé d'octroyer 30.000 doses supplémentaires de vaccin Pfizer sur ce territoire, considérant qu'en Moselle plus d’un tiers des cas étaient des variants sud-africains", a indiqué Olivier Véran, expliquant qu'il était pour l'instant "difficile de savoir pourquoi ce variant circulait sur cette petite bande de territoire".

"La situation est restée sous contrôle, raison pour laquelle il n'a pas été proposé de mesure type confinement", a-t-il encore estimé face aux députés. "Plus de 80 classes sont fermées dans la métropole de Metz, Thionville et Nancy. Il faut que les frontières restent ouvertes dans de bonnes conditions".

Olivier Véran a aussi salué "l’exploit des secteurs de santé qui ont vacciné 2000 personnes de plus que ce qui était prévu" dans le département.

Aux Pays-Bas, un tribunal ordonne au gouvernement de lever le couvre-feu actuellement en vigueur

Un tribunal de La Haye a statué mardi que le gouvernement néerlandais doit mettre fin au couvre-feu en vigueur, une mesure de lutte contre le Covid-19 qui avait conduit à de violentes émeutes dans le pays.

"Le couvre-feu doit être levé immédiatement", a annoncé le tribunal dans un communiqué, estimant que "l'urgence particulière" requise pour instaurer une telle mesure n'a pas été démontrée.

Le coup de gueule du maire de Dunkerque, confronté à la flambée du variant anglais

Patrice Vergriete dénonce "une incohérence" et une "inadaptation des mesures" dans sa ville de Dunkerque (Nord), confrontrée à une flambée du variant anglais. Le maire divers gauche s'inquiète d'une possible propagation de la souche dans les communes environnantes: "On est en alerte épidémique et on n'a pas la réaction de l'État attendue", déplore-t-il.

Des concerts tests prévus en mars et avril à Paris et Marseille

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a confirmé des "expérimentations" en mars et avril, à Marseille et Paris, pour des concerts "debout" afin de trouver un modèle permettant la réouverture des lieux de spectacle malgré l'épidémie.

"Sous réserve d'une situation sanitaire catastrophique" et si les protocoles sont validés, deux concerts test auront lieu "dans la deuxième quinzaine de mars", avec un millier de personnes, dans la salle de spectacle du Dôme à Marseille, "assis avec la possibilité de se lever".

Toutes les personnes seront testées avant le concert, et les cas positifs "ne seront pas filtrés parce qu'il faut se mettre en situation où il y aura un brassage". Des tests seront également réalisés après l'évènement, pour constater ce que cela a donné au niveau des contaminations. Masques et gel hydroalcoolique seront distribués au cours de cette expérimentation menée avec l'Inserm.

À Paris, 5.000 personnes participeront à une expérimentation dans la grande salle Accor Arena avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), "un concert en jauge debout", avec "un groupe test" à côté de ces 5.000 personnes, a précisé la ministre.

La Commission européenne lance un programme dédié aux mutations du Covid-19

La Commission européenne va lancer ce mercredi un programme ayant vocation à étudier les mutations du Covid-19, dévoile la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans une interview aux Echos.

Baptisé "Hera incubator", ce nouveau programme "réunira les laboratoires, les autorités sanitaires, les scientifiques, et la Commission européenne, avec d'importants fonds dédiés", affirme-t-elle, sans spécifier les montants.

"Dès à présent, et parallèlement aux efforts sur les vaccins actuels, il faut aider les industriels à développer des capacités de production" des vaccins "de deuxième génération", détaille encore la dirigeante dans cette interview, expliquant que "ces mutations nous inquiètent beaucoup".

Bruxelles avait déjà annoncé son intention de lancer une nouvelle agence européenne, la Health Emergency Response Authority (HERA), afin de lutter contre les futures pandémies et de mieux se coordonner entre les Vingt-Sept.

Dépistage "exceptionnel" et renforcement des vaccinations dans les environs de Dunkerque

Une campagne "exceptionnelle" de dépistage va être organisée dans le Dunkerquois et 2400 doses de vaccin supplémentaires allouées face à l'aggravation de la situation sanitaire, marquée par une forte circulation du variant britannique du Covid-19, a annoncé l'Agence régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France.

Des tests gratuits, sans rendez-vous et sans ordonnance, auront lieu jeudi et vendredi dans les communes de Bergues, Cappelle-Brouck, Dunkerque et Wormhout pour "faciliter l'accès au test au plus près des lieux de vie ou de travail des habitants".

Par ailleurs, 2.400 doses de vaccin Moderna, issues du "stock de sécurité régional", "vont être allouées vers la communauté urbaine de Dunkerque et de la communauté de commune des Hauts-de-Flandre", destinées en priorité aux "personnes vulnérables à domicile".

Les environs de Dunkerque connaissent depuis plusieurs jours une aggravation de la situation épidémique, marquée par une part importante de cas de variant britannique avec "plus de 70% des tests RT-PCR positifs dans certains laboratoires".

La situation à Dunkerque et en Moselle scrutée

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de coronavirus. La France continue de surveiller la progression des variants du virus qui frappent la région de Dunkerque (Nord) ou la Moselle.

Pour l'heure, le pari de l'exécutif d'éviter un reconfinement général du pays semble tenir. "Le nombre de cas est relativement stable, voire en très légère baisse (dimanche: ndlr)", mais les variants incitent à "une vigilance armée", a résumé lundi sur RTL Didier Pittet, infectiologue et épidémiologiste aux Hôpitaux universitaires de Genève, président de la Mission indépendante d'évaluation de la gestion de l'épidémie de Covid-19 en France.

Pour ce spécialiste, la situation du pays s'apparente aujourd'hui à "un sursis lié à la présence de ces variants", et il ne faut pas exclure des "mesures locales qui peuvent être le confinement, par quartier, ville, région".
BFMTV