Démence: les buveurs modérés moins touchés que les abstinents
 

En revanche, l'abus d'alcool au-delà des recommandations sanitaires augmente les risques de perte de capacités cognitives. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire