BFMTV

Covid-19: Véran assure qu'au moins 2,4 millions de Français pourront être vaccinés d'ici fin février

Ce chiffre pourrait grimper à 4 millions si les vaccins de la firme AstraZeneca sont validés par les aurorités sanitaires.

À entendre Olivier Véran, la France n'a plus "rien à envier" à ses voisins en terme de rythme de vaccinations. En déplacement ce vendredi à Troyes dans l'Aube, le ministre de la Santé a fait le point sur le calendrier de la campagne, critiquée à ses débuts pour sa lenteur.

Il a annoncé que 833 centres de vaccination sont ainsi ouverts à ce jour sur l'ensemble du territoire. Dès lundi, les personnes présentant des pathologies à haut risque (insuffisances rénales chroniques, cancer sous traitement, transplantés d'organes, personnes trisomiques...) pourront se faire vacciner, tout comme les personnes âgées de 75 ans et plus résidant hors Ehpad.

En attente de nouvelles doses

En ce qui concerne une possible accélération du processus, Olivier Véran souligne que cela dépendra des arrivages, qui sont "conformes à ce que nous attendions".

"C’est-à-dire 500 000 doses de vaccin Pfizer/BioNTech par semaine. Nous avons aussi reçu cette semaine les premiers arrivages Moderna, en petite quantité, 50.000, qui vont augmenter. Les chiffres n’ont pas été modifiés, il n’y a pas de ralentissement", a-t-il expliqué.

Jusqu'à 4 millions de Français vaccinés fin février

À l'inverse, le ministre de la Santé souligne que les vaccinations pourraient se multiplier dans les semaines à venir, à faveur de nouvelles autorisations accordées par les autorités européennes à certains sérums.

"Nous sommes en capacité de vacciner 2,4 millions de Français (avec les stocks de vaccin actuels, NDLR) d’ici la fin février, et nous pouvons monter à 4 millions avec le vaccin Astra Zeneca s’il est validé", conclut-il.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV