BFMTV
Santé

Covid-19: "le mois de novembre sera éprouvant" et "le nombre de morts va continuer à augmenter" en France

Le Premier ministre a expliqué lors de sa conférence de presse sur la situation sanitaire que les semaines à venir "seront dures" et que les services hospitaliers "seront mis à rude épreuve".

"La situation est grave". Les déclarations tenues ce jeudi après-midi par Jean Castex sont plus qu'alarmantes. Le Premier ministre a expliqué au début de sa conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie que "la situation sanitaire a continué de se dégrader en France".

"Les semaines qui viennent seront dures, nos services hospitaliers seront mis à rude épreuve", a prévenu Jean Castex, expliquant que 'les nouveaux cas' aujourd’hui sont les malades hospitalisés de demain, et malheureusement parfois les morts d’après-demain".

Le taux d'incidence s'élève désormais à 251 cas pour 100.000 habitants tandis que le taux de reproduction du virus s'établit à 1,35. Une circulation active du Covid-19 qui n'épargne pas les +65 ans dont le nombre de cas a triplé en six semaines.

46 millions de Français sous couvre-feu

Face à cette dégradation des indicateurs épidémiologiques, le gouvernement a décidé d'instaurer le couvre-feu à 38 départements supplémentaires pour un total de 54 départements. Ce sont désormais 46 millions de Français qui sont appelés à rester chez eux de 21h à 6h du matin à partir de vendredi minuit.

Si l'épidémie ne parvient pas à être jugulée par l'extension de cette mesure sanitaire, "nous devrions envisager des mesures beaucoup plus dures", a averti Jean Castex, ajoutant qu'"il est encore temps de l'éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV