BFMTV
Santé

Covid-19: les Etats-Unis autorisent le rappel du vaccin de Pfizer pour les 12-15 ans

Une fiole du vaccin Pfizer contre le Covid-19 en août 2021 - Image d'illustration

Une fiole du vaccin Pfizer contre le Covid-19 en août 2021 - Image d'illustration - JACK GUEZ © 2019 AFP

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a également autorisé une dose de rappel du vaccin de Pfizer-BioNtech pour les enfants immunodéprimés entre 5 et 11 ans.

Une étape supplémentaire. Les autorités sanitaires américaines ont autorisé lundi un rappel du vaccin de Pfizer pour les 12-15 ans, et réduit de six à cinq mois le délai avant l'injection de cette troisième dose, pour toutes les tranches d'âge.

Ces décisions interviennent en pleine flambée de l'épidémie dans le pays, liée au variant Omicron, et au moment où les écoliers s'apprêtent à retourner en classe après les fêtes de fin d'années.

"Meilleure protection plus tôt contre le variant Omicron"

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a également autorisé une dose de rappel du vaccin de Pfizer-BioNtech pour les enfants immunodéprimés entre 5 et 11 ans. Il s'agit par exemple de ceux ayant reçu une transplantation d'organe.

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doivent encore avaliser cette décision. La FDA a dit s'appuyer notamment sur des données en provenance d'Israël, où des milliers d'enfants et adolescents âgés de 12 à 15 ans ont déjà reçu cette dose de rappel.

Par ailleurs, sur plus de 4,1 millions de personnes de 16 ans et plus ayant reçu là-bas un rappel à partir de cinq mois seulement après les deux premières injections, aucun "nouveau problème de sûreté" n'a été soulevé, a également argumenté la FDA.

"Autoriser la vaccination avec un rappel après cinq mois au lieu de six pourra conférer une meilleure protection plus tôt contre le variant Omicron hautement contagieux", a écrit l'agence dans un communiqué. Elle a également précisé se pencher sur les cas des autres vaccins.

Pays sous tension

Les Etats-Unis enregistrent actuellement en moyenne environ 400.000 nouveaux cas de Covid-19 chaque jour, un record depuis le début de la pandémie, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence.

Les hospitalisations sont également en hausse, mais pas au même rythme, et restent pour le moment en dessous du pic enregistré il y a un an. Les hospitalisations d'enfants malades du Covid-19 sont aussi en hausse, les taux de vaccinations étant notamment plus bas chez les plus jeunes.

Les autorités souhaitent toutefois que les établissements scolaires restent le plus possible ouverts.

"Nous sommes conscients qu'il pourra y avoir des difficultés" pour cette rentrée, a déclaré dimanche le ministre américain de l'Education, Miguel Cardona. Mais l'objectif est de maintenir "un apprentissage en présentiel à plein temps", les élèves ayant déjà "suffisamment souffert", a-t-il dit.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV