BFMTV

Covid-19: le variant britannique représente désormais 20 à 25% des infections en France

Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait un point sur la circulation des variants du Covid-19 ce jeudi lors d'une conférence de presse.

Lors d'un point presse tenu ce jeudi en fin de journée, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur la situation épidémiologique en France. Plus précisement, il a insisté sur la circulation des variants sur le territoire, avec des données qui se basent sur un séquençage réalisé sur 17.000 tests PCR positifs ces quatre derniers jours.

Ainsi, il a été observé que la mutation britannique représentait entre 20 et 25% des cas positifs actuellement, tandis que les variants sud-africains et brésiliens représentent entre 4 et 5% des cas. Selon une première étude flash réalisée début janvier, le variant britannique ne représentait "que" 3,3% des cas positifs, un chiffre qui bondissait à 14% à la fin du mois, lors de la deuxième étude flash menée le 27 janvier.

"Nous savons que circulent de nombreux variantes, mais trois d’entre eux nous inquiètent particulièrement, nous les savons plus contagieux. Le variant britannique est plus contagieux, il circule vite en France et dans le monde et sa proportion dans les cas positifs augmente de 50% chaque semaine", a-t-il dit, rappelant que les vaccins "sont très efficaces" contre la mutation britannique.

Le ministre de la Santé a également montré son inquiétude quant à la situation en Moselle, où 300 cas de variants sud-africains et brésiliens ont été détectés ces quatre derniers jours. Pour l'heure, il n'existe pas d'explications à cette augmentation et des tentatives de remonter les cas contacts sont entreprises. Le préfet du département consulte les élus locaux sur la situation épidémiologique locale pour prendre des mesures sur ce territoire, et le ministre se rendra ce vendredi dans le département.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV