BFMTV

Covid-19: la vaccination avec une dose d'AstraZeneca et une de Pfizer offre une bonne protection, selon une étude

Le laboratoire AstraZeneca est contraint de fournir 50 millions de doses de vaccin aux 27 pays membres d'ici fin septembre

Le laboratoire AstraZeneca est contraint de fournir 50 millions de doses de vaccin aux 27 pays membres d'ici fin septembre - GABRIEL BOUYS © 2019 AFP

Les résultats préliminaires d'une étude britannique laissent sugérer que le mélange de doses de vaccin, l'une d'AstraZeneca et l'autre d'un vaccin à ARN messager, offre un niveau élevé d'anticorps et de cellules immunitaires.

Mélanger une dose de vaccin d'AstraZeneca et de Pfizer offre une protection immunitaire importante, selon les résultats préliminaires d'une étude britannique parue dans le Social Science Research Network et rapportée par le New York Times.

Quel que soit l'ordre de l'administration de ces deux doses (AstraZeneca-Pfizer ou Pfizer-astraZeneca), les personnes ayant reçu les deux injections reponsant sur deux technologies différentes ont produit un grand nombre d'anticorps et de cellules immunitaires.

"Dans un ordre ou l'autre, je pense que l'on peut faire valoir que cela serait efficace", soutient le Dr Matthew Snape, l'un des chercheurs de l'étude.

Davantage d'effets secondaires

L'étude, intitulée Com-COV, a débuté en février dernier avec 830 volontaires répartis en quatre groupes, chacun ayant reçu une "combinaison" de vaccins (soit deux doses de Pfizer, deux doses d'AstraZeneca, une dose de Pfizer puis AstraZeneca ou une dose d'AstraZeneca puis Pfizer).

Un délai de quatre semaines a été respecté entre les deux injections. Les chercheurs ont découvert que les personnes ayant reçu deux vaccins différents avaient présenté davantage d'effets secondaires (maux de tête, douleurs musculaires, frissons) que celles et ceux ayant reçu deux fois le même vaccin. Ces effets secondaires étaient néanmoins de courte durée.

Parfois plus efficaces que deux doses d'un même vaccin

Après avoir réalisé des prises de sang sur les volontaires, les chercheurs ont découvert que les personnes ayant reçu deux doses à quatre semaines d'intervalle de Pfizer-BioNTech disposaient de dix fois plus d'anticorps que celles et ceux ayant reçu deux injection d'AstraZeneca.

Le groupe qui a reçu une dose de Pfizer suivie d'une dose d'AstraZeneca disposait de cinq fois plus d'anticorps que ceux doublement vaccinés avec l'AstraZeneca. Enfin, ceux qui ont reçu une dose d'AstraZeneca puis une dose de Pfizer ont eu des anticorps aussi élevés que ceux ayant reçu deux doses de Pfizer.

Précision importante: ici le délai entre deux doses est de quatre semaines. Or, celui initialement préconisé en France pour le vaccin AstraZeneca était de douze semaines, un délai qui rend le vaccin beaucoup plus efficace.

Une autre étude a été lancée par les mêmes chercheurs, qui ont inclu cette fois-ci les vaccins Moderna et Novavax. Dans tous les cas, ils recommandent malgré tout de recevoir deux doses du même vaccin. Reste que certains pays rencontrent des difficultés dans la livraison de doses de vaccin, ce qui complique dans certains cas l'administration de la deuxième dose du même vaccin. En outre, plusieurs personnes initialement éligibles à l'AstraZeneca ont été invitées à recevoir un vaccin à ARN messager en guise de seconde dose.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV