BFMTV

Covid-19: l'épidémiologiste Catherine Hill appelle à "ne rien rouvrir du tout" et à "tester massivement"

L'épidémiologiste souhaite "qu'on isole les gens qui sont contagieux au lieu de confiner tout le monde, c'est quand même beaucoup plus intelligent".

La crainte d'une troisième vague de l'épidémie de Covid-19 plane en France depuis plusieurs jours maintenant, alors que les indicateurs mesurant la circulation de l'épidémie de Covid-19 stagnent. La possibilité d'un troisième confinement a été évoquée plusieurs fois, mais selon l'épidémiologiste et biostatisticienne Catherine Hill, il faut surtout "dépister massivement".

"Il ne faut rien rouvrir du tout, il faut envisager de vacciner férocement et il faut se mettre enfin à dépister massivement, c'est la seule solution", déclare-t-elle ce lundi sur BFMTV, rappelant qu'il y a actuellement plus de cent morts par jour du Covid-19 en France, et que "cela va surement réaugmenter parce que les gens ont plus bougé" pendant les fêtes de Noël.

"On teste très mal, n'importe qui, n'importe comment"

"Moi je pense qu'il faut se mettre à tester massivement la population pour trouver les gens qui sont positifs et pour les isoler", continue Catherine Hill. "On isole les gens qui sont contagieux au lieu de confiner tout le monde, c'est quand même beaucoup plus intelligent".

La stratégie du dépistage massif a déjà été plébiscitée plusieurs fois, et le gouvernement a lancé des campagnes de tests dans plusieurs métropoles fin décembre, dans la lignée de sa stratégie: "Tester, tracer, isoler". Mais pour l'épidémiologiste, actuellement "on teste très mal, on teste n'importe qui, n'importe comment".

Pour améliorer l'efficacité des campagnes de dépistage, "il ne faut pas que les gens aient besoin d'aller jusqu'au test il faut que le test aille jusqu'aux gens", explique Catherine Hill. Elle propose par exemple de distribuer des tubes à la population afin de recueillir leur salive, et de pratiquer ensuite des tests salivaires pour vérifier s'il y a, ou non contamination.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV