BFMTV

Covid-19: la Haute autorité de santé valide sous conditions les tests salivaires EasyCov

Un test à base de salive à action rapide EasyCov affiche un réactif jaune négatif à la maladie Covid-19, le 30 avril 2020 à Montpellier

Un test à base de salive à action rapide EasyCov affiche un réactif jaune négatif à la maladie Covid-19, le 30 avril 2020 à Montpellier - Sylvain THOMAS © 2019 AFP

A l'heure actuelle, ces tests ne sont conseillés que pour les patients symptômatiques, les résultats manquant globalement de fiabilité.

Va-t-on vers un élargissement de la gamme de tests disponibles pour dépister les malades du Covid-19? Dans un communiqué publié vendredi, la HAS (Haute autorité de Santé) a en effet donné son feu vert à l'utilisation des tests antigéniques, plus rapides que les tests virologiques RT-PCR, pour les "personnes contact." Une solution qui ouvre ainsi la voie à l’utilisation, mais aussi au remboursement de ces tests.

Moins performant qu'un test RT-PCR

Mais ce n’est pas tout. Dans cette même publication, la HAS a également ouvert la porte au test de diagnostic salivaire EasyCov sous certaines conditions très strictes seulement. Pour l’heure, l'institution est uniquement favorable à leur utilisation et leur remboursement "chez les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable."

Si ce test est "moins performant que le test RT-PCR nasopharyngé - qui reste le test de référence - cette baisse de sensibilité (...) est compensée par l'acceptabilité et la rapidité de réalisation, avec un résultat en 40 minutes contre plusieurs heures au minimum pour la RT-PCR".

Manque de fiabilité

Si la HAS n’ouvre pas entièrement la porte à cette solution, c’est en particulier pour son manque de fiabilité. "L'absence de données cliniques robustes sur les performances diagnostiques d'EasyCov chez les personnes asymptomatiques ne permet pas de le recommander, à ce stade, dans cette situation". Ainsi, il conviendra toutefois "de réaliser un contrôle par un test RT-PCR sur prélèvement salivaire en cas de test positif".

"La sensibilité du test EasyCov est satisfaisante pour les patients symptomatiques (84 %). En revanche, la spécificité, elle, ne l’est pas: avec 92 %, il est en dessous des performances minimales requises par la HAS", apprend-on encore. En terme de spécificité, le résultat escompté par la HAS en matière de spécificité clinique doit égaler les 99%.

Ainsi, pour les patients asymptomatiques, l’utilisation de ce test ne sera pas remboursée. Une décision appelée à bouger "en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques."

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV