BFMTV

Covid-19: deux écoles ferment dans le Val-de-Marne, des enseignants en "quatorzaine" en Seine-Saint-Denis

Des mesures de "précaution", qui font suite au dépistage positif de personnels enseignants dans des écoles.

La rentrée devait avoir lieu ce lundi dans toutes les écoles maternelles de Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne. Mais deux établissements ne seront pas concernés par ce retour en classe, après le dépistage positif de deux personnels enseignants. Pour une cinquantaine d'élèves, la rentrée est reportée d'une semaine.

Une décision du maire de la ville, Olivier Dosne. "Les tests étant revenus à disposition, j'ai souhaité engager la mairie dans un dépistage sur la base du volontariat", a-t-il expliqué dans Bonsoir Paris. "110 volontaires se sont présentés et deux tests sont sortis positifs." 

"On peut être à la naissance d'un petit cluster, on n'en sait absolument rien", a poursuivi l'édile. "Il vaut mieux une précaution de plus que pas du tout."

Une enquête a été réalisée par l'Agence régionale de Santé pour déterminer d'éventuels cas contacts, mais, pour l'heure, "il n'y aurait semble-t-il pas eu plus de contacts", rapporte Olivier Dosne. 

Des enseignants en quatorzaine en Seine-Saint-Denis

Une semaine après le déconfinement, voilà plusieurs enseignants de l'école élémentaire Eugène-Vallin, à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) contraints de se barricader à nouveau chez eux. Une mesure de précaution, là encore, faisant suite au dépistage positif d'un employé municipal, venu les aider à préparer les classes la semaine passée, a expliqué la mairie à BFM Paris, confirmant une information du Parisien. Les professeurs placés en quatorzaine feront l'objet de tests virologiques dans les jours à venir.

L'école sera toutefois maintenue ouverte, après avoir fait l'objet d'une "désinfection complète", ont précisé la Ville, l'Agence régionale de Santé et l'Académie de Créteil au Parisien. Les écoliers, assurent-ils, n'ont jamais été en contact avec l'employé municipal. Ils ne seront ainsi pas testés. 

"Un enfant peut être testé s'il a été en contact avec un professeur qui s'avère être positif au Covid-19, ce qui n'est pas le cas dans cette situation", précise l'ARS.
Florian Bouhot