BFMTV

Covid-19: deux cas du variant britannique détectés à Lille

Un technicien manipule un test PCR.

Un technicien manipule un test PCR. - Lara BALAIS © 2019 AFP

Ces cas ont été confirmés sur des dépistages datant du mois de décembre, selon le directeur de l'ARS Hauts-de-France.

Deux cas du variant britannique du Covid-19 ont été détectés à Lille, a indiqué ce lundi le directeur de l'ARS Hauts-de-France à BFMTV. Ces cas ont été confirmés dimanche après l'analyse de dépistages réalisés à la fin du mois de décembre.

D'autres cas autour desquels existent des suspicions sont également en cours d'analyse, indique Benoît Vallet, le directeur de l'ARS. Ils concernent notamment le littoral des Hauts-de-France où le taux d'incidence augmente de manière significative et de manière plus importante que sur le reste du territoire. Il dépasse localement les 300 cas pour 100.000 habitants.

Réanalyse des prélèvements

Recensé pour la première fois en France à Tours en décembre dernier, le variant britannique, une version vraisemblablement plus contagieuse du coronavirus, semble s'être diffusé sur l'ensemble du territoire. Deux clusters ont notamment été identifiés à Bagneux et Marseille. Un cas a aussi été relevé dimanche dans les Hautes-Alpes.

Pour mieux identifier la présence du variant britannique sur le territoire français, une enquête nationale vient d'être lancée. Elle porte sur "tous les tests positifs" au Covid-19 de jeudi à vendredi. "Le but, c'est d'avoir une photographie, de mesurer le pourcentage de variant parmi les cas positifs", a expliqué l'épidémiologiste Arnaud Fontanet. Les résultats sont attendus "en milieu de semaine".

Dépistage massif à Roubaix

Dans le même temps, des initiatives locales sont mises en places ces prochains jours, notamment à Roubaix où un dépistage massif a débuté lundi. Prévu depuis le mois de décembre, cette campagne de tests va permettre aussi d'identifier de potentiels cas du variant britannique.

"Nous avons demandé au ministère et à l'Agence Régionale de Santé de séquencer ce virus" pour les cas positifs, a expliqué Jean-Philippe Dacoine, médecin et adjoint à la mairie en charge de la Santé, sur BFM Grand Lille.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions