BFMTV

Covid-19: dans les Ehpad, les contaminations sont en baisse et les pensionnaires retrouvent une vie sociale

Dans de nombreux établissements, les pensionnaires qui ont été vaccinés ont de nouveau accès aux visites en chambre et aux activités communes.

Particulièrement touchés les premiers mois de la pandémie de Covid-19 en France, les résidents d'Ehpad retrouvent peu à peu de la sérénité. Le 27 décembre dernier, c'est d'ailleurs dans un établissement réservé aux personnes âgées de Sevran que la campagne de vaccination débutait en France et à l'heure actuelle, une large majorité des résidents d'Ehpad ont au moins reçu une première injection du vaccin.

Retour de la vie sociale

Une immunisation rapide, malgré des débuts critiqués, qui fait baisser les contaminations de près de 40% dans ces établissements spécialisés et impacte directement le quotidien des pensionnaires. "Enfin on se dit 'bientôt on va partir, on va se promener', j’ai dit à la directrice que je voulais passer la première", se réjouit au micro de BFMTV Anne-Marie Bras, résidente de l'Ehpad Michel Bélorgeot à Montpellier.

Dans un autre établissement visité par BFMTV, ces vaccinations ont permis aux personnes les plus isolées de retrouver un début de vie sociale. Un retour à l'existence d'avant encouragé par les résultats d'une récente étude israéliene qui souligne que pour le vaccin Pfizer, une seule dose est efficace à 85% 2 à 4 semaines après la piqûre.

"On n’est plus dans des conditions de surveillance, on est relativement proches, on n’a pas deux mètres de distance. Évidemment les visiteurs continuent à appliquer les mesures de précaution. Certains de nos résidents, notamment lorsque ce sont leurs conjoints ou des gens très proches, ont la possibilité de visiter en chambre", souligne Yann Reboulleau, président du groupe Philogeris, qui gère plusieurs Ehpad.

Encore des limites

Ce retour à la normale encore tout relatif se traduit par plus d'interactions avec les autres pensionnaires. Ainsi, les repas sont désormais quotidiennement partagés, tout comme des animations en journée. En revanche, les déplacements à l'extérieur sont encore scrupuleusement contrôlés.

"La personne qui a l’habitude d’aller s’acheter, au moment du goûter, une petite pâtisserie, la possibilité aussi pour les proches de sortir, d’aller au marché, passer quelques heures dans le quartier", liste Yann Reboulleau.

Et les chiffres sont encourageants. Chez les personnes âgées, massivement vaccinées car plus à risques de contracter des formes graves du coronavirus, les contaminations ont diminué de 40% un chiffre qui stagne pour l'heure à 11% dans les tranches d'âge inférieures. Pour l'heure, selon les données de Santé Publique France, 42,5% des plus de 80 ans ont été vaccinés en France, et 19,1% des 75-79 ans.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV