BFMTV

Covid-19: avec le variant Delta, le retour des restrictions et confinements à travers le monde

Le quartier généralement très fréquenté de "The Rocks", à Sydney, le 26 juin 2021, alors que la ville australienne entame un confinement de deux semaines après l'apparition de cas de variant Delta du Covid

Le quartier généralement très fréquenté de "The Rocks", à Sydney, le 26 juin 2021, alors que la ville australienne entame un confinement de deux semaines après l'apparition de cas de variant Delta du Covid - Saeed KHAN © 2019 AFP

Plusieurs pays comme le Bangladesh, l'Australie ou Israël connaissent une recrudescence des contaminations liées au variant Delta, au point de renouer avec de nouvelles restrictions sanitaires allant même jusqu'à un reconfinement strict.

Plus contagieux que les autres souches du virus, le variant Delta du Covid-19 est en train de se répandre dans plusieurs pays qui avaient amorcé leur déconfinement, forçant ces derniers à adopter des mesures d'urgence. Tour d'horizon.

• Confinement sévère au Bangladesh

Le Bangladesh, par exemple, va imposer un nouveau confinement extrêmement sévère à partir de lundi, après une augmentation "dangereuse et alarmante" des cas de contamination, ont annoncé les autorités. Toutes les administrations publiques et les entreprises du secteur privé seront fermées pendant une semaine, et seuls les déplacements à caractère médical seront autorisés, a indiqué le gouvernement tard vendredi dans un communiqué.

"Personne ne peut sortir de son domicile, sauf en cas d'urgence", a ajouté le communiqué.

Le porte-parole du ministère de la Santé Robed Amin a indiqué que la police et les garde-frontières seraient déployés pour faire respecter le confinement et que l'armée pourrait être appelée en cas de besoin.

• En Israël, le retour du masque à l'intérieur

Israël a rétabli vendredi l'obligation de port du masque dans les lieux publics fermés et les entreprises après une hausse des cas de contamination au coronavirus, dans un pays qui se targuait d'être sorti en premier de la crise sanitaire grâce à une vaste campagne de vaccination.

En cause, encore une fois, le variant Delta, contre lequel les autorités israéliennes ont mis en garde la population. Israël a également annoncé mercredi reporter la réouverture de son territoire aux touristes et se préparer à de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus, les cas augmentant dans le pays malgré l'importante immunité de sa population.

"En raison d'inquiétudes concernant la propagation possible du variant Delta, le gouvernement a reporté l'entrée des touristes d'un mois, au 1er août", a affirmé le ministère israélien du Tourisme.

• Sydney renoue avec la quarantaine pour deux semaines

En Australie, la ville de Sydney, la plus importante du pays, a été reconfinée pour deux semaines, afin de contenir la progression du variant. Un coup dur pour le pays qui avait pratiquement recommencé à vivre normalement depuis de longues semaines.

"Le variant Delta s'avère être un ennemi particulièrement redoutable", a déclaré à la presse le ministre de la Santé de l'Etat, Brad Hazzard. "Quelles que soient les mesures défensives qui sont prises, le virus semble savoir comment contre-attaquer", a-t-il ajouté.

Conséquence directe de cette décision: la Nouvelle-Zélande voisine a suspendu dans la foulée sa "bulle aérienne" avec l'Australie.

• Et en Europe?

Le variant Delta du coronavirus représente désormais "entre 9 et 10%" des nouveaux cas positifs en France, en forte progression par rapport à la semaine dernière, a indiqué mercredi Gabriel Attal.

Le porte-parole du gouvernement a appelé à une "vigilance absolue" pour ne pas que l'épidémie reparte. Ce samedi, deux cas ont été détectés pour la première fois dans le Gers, et se sont révélés mortels pour les deux personnes infectées.

Au Royaume-Uni, il s’agit désormais du variant majoritaire, avec 90% des nouveaux cas, qui ont remplacé le variant Alpha, déjà plus contagieux que les souches habituelles du Covid-19.

Également frappé de plein fouet par le variant Alpha du coronavirus en début d'année, le Portugal se retrouve à nouveau en première ligne face à la souche Delta, qui menace de provoquer une quatrième vague de contagions et de restrictions.

Alors qu'une dizaine de communes, dont Lisbonne, n'ont pas suivi la dernière étape du déconfinement graduel entrée en vigueur il y a une dizaine de jours, les déplacements entre la région de Lisbonne et le reste du pays ont été interdits pendant le week-end, pour éviter que la pandémie ne s'emballe dans tout le territoire.

Le variant Delta devrait représenter 90% des nouveaux cas de Covid-19 dans l'Union européenne d'ici fin août, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Samuel Kahn avec AFP