BFMTV

Coronavirus: les personnes symptomatiques désormais majoritaires parmi les cas positifs en France

Pour la première fois, les patients symptomatiques du Covid-19 étaient majoritaires la semaine dernière parmi les personnes testées, selon les données de Santé publique France. Jusqu'ici, les cas positifs étaient en plus grande partie des "porteurs sains".

Les patients présentant des symptômes du Covid-19 ont été majoritaires pour la première fois, parmi les personnes testées positives au coronavirus la semaine dernière dans l'Hexagone, selon Santé publique France. L'institut a enregistré près de 51% des cas positifs symptomatiques, contre 48% la semaine précédente. Cette information concerne toutefois seulement 20.681 des 26.890 cas positifs enregistrés la semaine du 17 au 23 août.

Jusqu'à présent, les cas positifs étaient essentiellement des personnes porteuses du virus mais asymptomatiques.

Une hausse chez l'ensemble des classes d'âge

Par ailleurs, le nombre de cas positifs a poursuivi sa "progression exponentielle" la semaine dernière, en augmentation de 58%, plus rapide que celle du taux de dépistage (+32%).

Cette hausse est plus rapide chez les jeunes adultes (+86% chez les 20-24 ans, +65% chez les 25-29 ans), mais elle concerne "l'ensemble des classes d'âge", souligne l'agence sanitaire, avec par exemple 43% de cas en plus chez les 65-74 ans et 13% en plus chez les personnes âgées d'au moins 75 ans.

L'Île-de-France et PACA principalement touchées

Pas moins de 14 départements présentent une incidence (proportion de nouveaux cas rapportés à la population) au-dessus du seuil d'alerte de 50 pour 100.000 habitants, dont cinq en Ile-de-France et trois en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Dans les Bouches-du-Rhône, le taux d'incidence le plus élevé était de 140 pour 100.000 habitants. Le département est suivi par les Alpes-Maritimes (120/100.000) et Paris (97/100.000 hors tests aux aéroports). La moyenne française se situe à 40,1 cas pour 100.000 habitants, contre 25,6 la semaine précédente.

Hausse du nombre des hospitalisations

Si le nombre de décès continue de baisser (65 morts contre 97, la semaine précédente), les hospitalisations se poursuivent et sont même en hausse, tout comme les admissions en réanimation: Santé publique France a enregistré au cours de la dernière semaine 1084 hospitalisations (+ 7,5%) et 174 admissions en réanimation (+36%).

C. N. avec AFP