BFMTV

Coronavirus: l'hôpital de campagne militaire est en train d'être déployé à Mulhouse

L'installation d'un hôpital de campagne militaire a débuté ce samedi à Mulhouse. Il doit aider à désengorger l'hôpital civil, saturé par l'afflux de malades du coronavirus, et devrait être opérationnel dès la semaine prochaine.

Le déploiement de l'hôpital de campagne qui doit aider à désengorger l'hôpital de Mulhouse, saturé par les malades du coronavirus, était en cours samedi matin.

Des camions militaires sont arrivés peu avant 7 heures sur le parking de l'hôpital civil Emile Muller, escortés par la police, et peu après une intense activité s'est mise en place pour installer l'hôpital de campagne, attendu avec fébrilité par le personnel médical mulhousien.

Plusieurs dizaines de militaires en treillis s'activaient, notamment pour monter des tentes, sous le regard de quelques soignants portant des masques.

L'hôpital de campagne est installé sur le parking habituellement réservé aux personnels de l'établissement hospitalier civil, où une tente et des camions de transport de troupes avaient déjà été positionnés vendredi, ainsi qu'un groupe électrogène.

Trente lits de réanimations et une centaine de soignants

Cet hôpital de campagne comptera 30 lits de réanimation et une centaine de membres du personnel soignant. Il doit concourir à désengorger l'hôpital de Mulhouse, totalement saturé par un afflux croissant de malades du coronavirus, la commune étant l'un des principaux foyers épidémiques du pays.

Constitué à partir d'éléments habituellement utilisés lors d'opérations extérieures pour "des actes de soins de chirurgie de combat lourds", cet équipement a été reconfiguré "afin de l'adapter au besoin spécifique du Covid-19 (réanimation, ventilation)", selon un communiqué du ministère des Armées.

Selon le président de la Région Grand Est, Jean Rottner l'hôpital de campagne devrait être opérationnel en début de semaine prochaine. 

"Trente lits à 50 mètres de l'hôpital, c'est évidemment une vraie chance pour nous", a salué vendredi sur France Inter le chef des urgences de l'hôpital de Mulhouse, Marc Noizet, décrivant des services de réanimation "en totale saturation" à Mulhouse et Colmar.

Dans l'ensemble de la région Grand Est, 1551 personnes sont hospitalisées et 105 sont mortes du coronavirus, selon les chiffres communiqués vendredi par l'Agence régionale de Santé.

LP avec l'AFP