BFMTV

Coronavirus en Ile-de-France: ce chef de service réanimation dit "refuser un patient toutes les deux heures"

Malgré des équipements suffisants, le service réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches manque d'effectif et doit rediriger des patients atteints du Covid-19 vers d'autres établissements.

Le professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (Hauts-de-Seine), a la voix serrée. Invité sur le plateau de BFMTV ce jeudi soir, le médecin a fait le point sur la situation au sein de son établissement, en première ligne face à la crise sanitaire.

Son service accueille actuellement 26 patients dans un état grave. Deux décès ont été constatés au cours des 12 dernières heures. "À peine les patients étaient décédés que les lits étaient réoccupés par de nouveaux arrivants, raconte le professeur. Depuis à peu près 24 heures, on refuse un patient toutes les deux heures parce qu'on n'a plus la place pour les prendre."

"On n'arrive pas à les trouver"

Cette situation "frustrante" n'est pas due à un manque d'équipements ou de lits, prévient le médecin. "Dans mon service, il y aurait dix lits de réanimation qui pourraient être ouverts, mais pour ça il faut 24 infirmières, 24 aides-soignantes et on n'arrive pas à les trouver", déplore le professeur Annane.

Un témoignage qui rejoint les critiques de longue date des personnels de santé, qui dénoncent la déshérence du système hospitalier français. En déplacement à Mulhouse mercredi, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un "plan massif d'investissement et de revalorisation pour l'hôpital". "C’est ce que nous leur devons. Cette réponse sera profonde et dans la durée", a-t-il déclamé solennellement.

Florian Bouhot