BFMTV

Coronavirus: 471 morts ces dernières 24 heures en France, 6399 personnes en réanimation

Au total, 26.246 personnes sont désormais hospitalisées en France, dont 6399 en réanimation. La veille, le directeur de la Santé avait annoncé que la France avait dépassé sa capacité d'accueil de patients en réanimation.

Avec 471 nouveaux décès ces dernières 24 heures, la France a enregistré 4503 morts du coronavirus sur son territoire depuis le début de l'épidémie, a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé ce jeudi soir lors de sa conférence de presse quotidienne.

  • 382 patients supplémentaires en réanimation

Au total, 26.246 personnes sont désormais hospitalisées en France. Parmi elles, 6399 se trouvent dans un état grave en réanimation, car ils nécessitent des soins lourds (soit 382 de plus que la veille, une hausse qui ralentit depuis lundi). Comme l'a répété Jérôme Salomon, ce chiffre est supérieur aux capacités d'accueil initiales de la France en terme de places en réanimation.

35% des patients hospitalisés en soins intensifs ont moins de 60 ans, 60% ont entre 60 et 80 ans et 90 personnes âgées de moins de 30 ans se trouvent actuellement en réanimation.

  • Plus de 12.000 personnes sorties de l'hôpital

Enfin, 59.105 tests PCR se sont révélés positifs au Covid-19 ces dernières 24 heures sur le sol français. Et 12.428 personnes considérées comme guéries ont pu sortir de l'hôpital depuis le 1er mars, "un chiffre qui progresse chaque jour", a encore souligné Jérôme Salomon.

  • 884 morts en Ehpad

Pour la toute première fois, Jérôme Salomon a communiqué un bilan du nombre de victimes dans les Ephad français. Le directeur de la Santé a fait état de 14.638 cas de coronavirus, et de 884 décès.

  • 439 patients transférés dans d'autres régions

Le directeur de la Santé a également indiqué que des transferts de patients inter-régionaux et intra-régionaux avaient eu lieu afin de désengorgés certains établissements hospitaliers déjà saturés par un afflux importants de patients. Ainsi, "439 patients dans une situation critique ont pu être transférés vers des régions moins touchées" depuis le début de l'épidémie, a annoncé le professeur Salomon.

"Aujourd'hui (jeudi), quatre opérations de transferts sont en cours et permettront de déplacer six patients du Grand Est vers l'Occitanie, et 72 patients d'Île-de-France vers les pays-de-la-Loire, Normandie et Centre-Val-de-Loire par voies aériennes et terrestres", a-t-il ajouté.

Des transferts transfrontaliers à destination du Luxembourg, de l'Allemagne, de l'Autriche ou de la Suisse ont eu lieu et sont en cours, a-t-il également indiqué face à la presse. 163 patients de la région Grand Est ont bénéficié de ces transferts.

  • Un excès de mortalité "exceptionnel" relevé 

Le directeur général de la Santé a par ailleurs indiqué qu'un "excès de mortalité de 19%" avait été observé sur le territoire durant la semaine du 23 au 28 mars et qu'il était "exceptionnel" dans 26 départements, dont huit en Ile-de-France: il en a cité deux en particulier, la Seine-Saint-Denis et le Haut-Rhin dans la région Grand Est - sans préciser quel niveau cet excès avait atteint.

Jeanne Bulant