BFMTV

Coronavirus: 18 nouveaux morts dans les hôpitaux français en 24 heures

Prise en charge d'un patient atteint du Covid-19 à l'hôpital de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, le 8 avril 2020

Prise en charge d'un patient atteint du Covid-19 à l'hôpital de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, le 8 avril 2020 - Ludovic MARIN / AFP

Les bilans concernant la propagation du coronavirus continuent d'afficher des chiffres à la baisse, mais la DGS demande à la population de rester vigilante.

"La situation épidémiologique est stable". Dans son dernier bilan mercredi soir, la Direction générale de la Santé annonce à nouveau des chiffres en baisse concernant la propagation du Covid-19 en France, la Guyane exceptée.

18 personnes sont mortes des suites du Covid-19 dans les hôpitaux français sur les dernières 24 heures, selon ce dernier bilan. Au total, ce sont 29.861 personnes qui sont décédées du coronavirus en France depuis le début de l'épidémie, dont 19.364 personnes au sein des établissements hospitaliers. Les données concernant la mortalité en Ehpad et autres établissements médico-sociaux ne sont actualisées qu'une fois par semaine, chaque mardi.

Actuellement, 582 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation, dont 17 nouveaux cas graves admis depuis mardi. Le solde reste toutefois négatif en réanimation, avec 20 malades du COVID-19 en moins dans la même période.

"Le virus continue à circuler"

Si ces bilans témoignant d'une baisse de la propagation du Covid-19 sont encourageants, la DGS rappelle que "le virus continue à circuler sur le territoire", avec l'apparition notamment de nouveaux clusters (cas groupés de malades). 304 clusters ont ainsi été identifiés sur le territoire français depuis le 9 mai, dont 3 nouveaux ces dernières 24 heures. 176 ne sont toutefois plus actifs, précise la DGS mercredi.

8336 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection COVID-19 et 106 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. "Malgré un retour progressif à une vie normale avec la levée graduelle des restrictions, l’ensemble des gestes barrières doivent être respectés", écrit la DGS.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV