BFMTV

Consommer du café serait bon pour la santé

PHOTO D'ILLUSTRATION

PHOTO D'ILLUSTRATION - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'étude a toutefois mis en évidence que ce n'est probablement pas la caféine qui confère au café ses effets bénéfiques sur la santé.

Au cœur de nombreux débats scientifiques quant à son influence sur la santé, le café est aujourd'hui de plus en plus fréquemment mis en avant comme bénéfique, comme le remarque LCI.

C'est le cas d'une étude britannique publiée le 2 juillet dans le Journal of the american medical association (JAMA), qui associe la consommation de café à une vie plus longue. En utilisant une base de données médicales remplie par des millions de britanniques sur la base du volontariat, les chercheurs ont pu mettre en relation leurs informations génétiques, leurs parcours médicaux et leurs habitude de vie. 

Ils ont ainsi suivi plus de 500.000 individus, âgés de 38 à 72 ans, pendant 10 ans. Ils ont alors remarqué une différence dans le taux de mortalité entre les consommateurs de café et les autres.

Ils observent alors que le taux est de 6 à 12% inférieur pour ceux qui boivent quatre tasses de café par jour, 10 à 16% inférieur pour ceux qui en boivent six à sept tasses par jour, et 8 à 14% pour les plus gros buveurs, soit ceux qui boivent plus de huit tasses par jour. 

La caféine hors de cause 

L'étude a toutefois mis en évidence que ce n'est probablement pas la caféine qui confère au café ses effets bénéfiques sur la santé. En effet, certaines personnes possèdent des gènes qui influent sur leur façon de métaboliser la caféine, ce qui les rends plus ou moins sensibles à ses effets sur l'organisme.

Or les scientifiques n'ont observé aucune différence concernant les taux de mortalité entre ceux qui sont sensibles à la caféine et ceux qui ne le sont pas dans un même groupe de consommateurs. Ils ne répondent toutefois pas à la question essentielle: quel composant du café produit cet effet ?

L.D.