BFMTV

Confinement: Castex veut "un nouvel allègement" des mesures pour permettre aux Français de fêter Noël

Le Premier ministre a rappelé que les fêtes de fin d'année ne pourraient pas se tenir d'une façon habituelle, notamment pour le réveillon du 31 décembre.

S'il reste intransigeant sur sa volonté d'empêcher les Français de se réunir trop nombreux, l'exécutif maintient qu'il entend leur permettre de fêter Noël. Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Jean Castex a annoncé que le nouveau confinement durerait au moins jusqu'à la fin du mois de novembre. Il a insisté sur le fait que les Français devaient observer les restrictions afin que l'étau puisse être desserré en vue des fêtes de fin d'année.

"Notre objectif est de pouvoir permettre un nouvel allègement au moment des vacances de Noël afin que les Français puissent passer des fêtes de fin d'année en famille", a déclaré le Premier ministre.

"Pas de grandes fêtes"

Ces premières mesures d'allègement "pourraient intervenir dès le 1er décembre", a-t-il précisé. Elles seraient limitées aux commerces fermés lorsque le confinement a été instauré.

"Cette première étape ne pourra cependant pas concerner d'autres établissements recevant du public, où les risques de contamination sont par nature plus élevés, comme par exemple les bars, les restaurants et les salles de sport", a rappelé Jean Castex. "Bien entendu, pour ces établissements, des mesures de soutien et d'accompagnement seront maintenues", a-t-il ajouté.

S'agissant des fêtes de Noël, le chef du gouvernement a précisé qu'elles "ne pourront pas se tenir de la même manière que d'habitude".

"On pourra bien sûr se retrouver avec les siens, mais il ne serait pas raisonnable d'espérer pouvoir organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon du 31 décembre", a-t-il conclu sur ce sujet.
Jules Pecnard Journaliste BFMTV