BFMTV

"Comprendre ce qui nous sert à comprendre" pendant la semaine du cerveau

IRM d'un cerveau humain. (Illustration)

IRM d'un cerveau humain. (Illustration) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Cette semaine de mobilisation a pour but de sensibiliser le public, mais aussi de récolter des fonds et de réclamer aux pouvoirs publics un "Plan cerveau".

Alzheimer, Parkinson, épilepsie, sclérose en plaques, AVC, maladies psychiatriques... Un Français sur dix souffirait d'une maladie du cerveau, selon la fédération pour la recherche sur le cerveau (FRC). Et chaque année, environ un tiers de la population européenne est affecté par une maladie du cerveau.

A l'occasion de la Semaine du cerveau, les chercheurs de 30 villes de France se mobilisent jusqu'au 16 mars sur le thème "comprendre ce qui nous sert à comprendre".

Cette manifestation internationale a pour but principal de sensibiliser le grand public à l'importance de la recherche sur le cerveau. Mais il s'agit aussi de demander aux pouvoirs publics de mettre en place un Plan cerveau, à l'image du Plan cancer récemment présenté par François Hollande.

En parallèle, la FRC, qui rassemble six associations, organise une campagne de dons, le Neurodon, afin de soutenir la recherche. En 2013, la semaine du cerveau a permis de récolter plus de 100.000 euros. "La décennie à venir doit être celle du cerveau", réclame la FRC dans un communiqué.

"Aujourd'hui, on sait réparer le cerveau d'un ordinateur. Mais pas celui d'un être humain", rappelle la fédération dans un clip choc:

A. D.