BFMTV

En open space, éloignez-vous... des imprimantes

Une pièce séparée pour les photocopieuses limite la propagation des substances chimiques qu'elles émettent.

Une pièce séparée pour les photocopieuses limite la propagation des substances chimiques qu'elles émettent. - Université Paris-Est Créteil (UPEC) - CC - flickr

Irritations, asthme, allergies, maux de tête, somnolence… Les produits toxiques présents dans l'air des bureaux participent au mal-être au travail. Quelques recommandations pour les écarter au maximum.

Des polluants flottent dans l'air des open space. L'Observatoire de la qualité de l'air intérieur se penche dessus depuis 2013 car mine de rien, les salariés y passent près d'un tiers de leur temps en semaine. Et ne sont maîtres ni des choix des produits d'entretien utilisés, souvent toxiques, ni d'aérer comme à la maison.

Cancérogènes

L'étude Officair commandée par la Commission européenne et réalisée auprès de 7441 employés de huit pays différents a recensé les gênes engendrées par les particules ultrafines et le dioxyde de carbone présents dans l'air ambiant des entreprises.

Formaldéhyde, dichlorométhane, toluène ou xylène... Les polluants provoquent des picotements aux yeux qui empêchent de se concentrer ou des difficultés respiratoires. Certains sont même des perturbateurs endocriniens, -qui influent sur la fertilité-, d'autres, des cancérogènes.

Eloigner les photocopieuses et imprimantes

En attendant les résultats de la première étude française sur le sujet attendus pour début 2017, les employeurs peuvent d'ores et déjà réserver des espaces dédiés aux photocopieuses et imprimantes, qui émettent des substances toxiques et cancérogènes, également à l'origine d'irritations des yeux et des muqueuses au quotidien. Par ailleurs, le choix des produits d'entretien joue beaucoup. Mieux vaut les remplacer par ceux écolabellisés.

Entretenir la climatisation

Quand comme dans la plupart des open space, l'ouverture des fenêtres est impossible pour renouveler l'air, la maintenance de la climatisation est primordiale. Car en plus de devenir un nid à microbes, mal entretenue, elle peut générer toutes sortes d'allergies.