BFMTV

Au travail, comment éviter le coup de barre d'après-manger?

Déjeuner trop lourd et c'est la sieste assurée en début d'après-midi.

Déjeuner trop lourd et c'est la sieste assurée en début d'après-midi. - Naser Chawroka - CC - Flickr

Il est parfois difficile de rester efficace en début d'après-midi, en pleine digestion. Les conseils de nutritionnistes pour être d'attaque après déjeuner.

Vous rentrez de la pause dej et comme tous les jours à la même heure, l'envie irrésistible de vous assoupir vous envahit. Voici quelques astuces pour résister à cette tentation. 

1- Déjeuner équilibré

En attendant que votre entreprise se mette aux siestes express autorisées, les nutritionnistes préconisent évidemment de manger équilibré au déjeuner pour garder la pêche tout l'après-midi, sans rêver semi éveillé d’une sieste prolongée.

"Consommer très peu de graisses au repas de midi permet de réduire le temps de digestion et d’éviter que le cerveau ne baigne au milieu des lipides avec une envie de dormir irrésistible", assure Jean-Jacques Menuet médecin du sport et nutritionniste.

2- Bannir les aliments trop sucrés

Quitte à avoir un petit creux en fin d'après-midi. Pour le combler, on a vite fait de croquer dans une petite galette de riz pour se rebooster. Or "elles sont très riches en sucre, très vite absorbé par le corps. Comme il s’agit de riz soufflé, il n’y a plus l’aspect fibreux et sucre lent des céréales, précise Delphine Franck, diététicienne nutritionniste alsacienne. Comme c’est léger, les gens interprètent cela comme faible en calories mais cela ne veut pas dire que cela permet de tenir plus longtemps."

Mieux vaut manger davantage pendant le repas pour être rassasié (mais pas trop non plus pour ne pas somnoler) plutôt que de compenser avec du sucre. Attention notamment aux jus de fruits industriels. "Si la vitamine C ingurgitée sur le moment donne du peps, cela se transforme par la suite en hypoglycémie et donc en coup de pompe à retardement du fait des sucres ajoutés", met en garde la diététicienne.

3- Faire le plein de protéines

Si la fringale vous guette quand même en fin d'après-midi, pour esquiver la baisse d'énergie, Jean-Jacques Menuet conseille un goûter composé de sucres lents vers 17h, composé d’un ou deux biscuits aux céréales et d'une compote, par exemple. "Si on ajoute à cette collation un aliment riche en protéines, on stimule les régions cérébrales qui activent le tonus, précise le médecin du sport. C’est ce principe nutritionnel que je conseille à un navigateur solitaire lorsqu’il doit rester éveillé: un dessert au soja, ou un dessert lacté." Même écho du côté de Delphine Franck. "Pour ingérer des protéines, il faut mastiquer, ce qui rassasie plus facilement l’organisme", détaille-t-elle. Alors rien de tel qu'une poignée de noix, d’amandes ou de noisettes.

Rozenn Le Saint