BFMTV

Auditionné au Sénat, Didier Raoult assure n'avoir "jamais fraudé de sa vie"

Critiqué par plusieurs membres du Conseil scientifique, le microbiologiste marseillais s'est défendu d'avoir "fraudé" et "triché".

"Je n’aime pas qu’on m’insulte, je n’aime pas qu’on porte plainte contre moi." Auditionné ce mardi après-midi par la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire du Covid-19, le professeur Raoult est revenu, dans un propos liminaire, sur les attaques que d’autres médecins ont formulées à son encontre.

Ce sont ses accusations de conflit d’intérêt au sein du Conseil scientifique qui ont valu à Didier Raoult une salve de critiques de la part de ses membres. Ces derniers ont en effet dénoncé, dans une lettre adressée à la présidente de la commission, des propos "calomnieux", "infamants et dépourvus de fondements".

"Je ne suis qu’un pauvre humain"

Cette diatribe a poussé Didier Raoult, selon ses dires, à quitter le Conseil scientifique - créé au mois de mars - estimant ne pas pouvoir "débattre en toute sérénité (...) avec des gens qui écrivent une tribune en disant que je fraude et que je triche".

"Je n'ai jamais fraudé de ma vie", s’est défendu le microbiologiste marseillais.

"J'ai écrit 3500 publications internationales, je n'en ai jamais rétractée aucune", argumente-t-il tout en concédant que des "erreurs sont passées" sur certaines. "J'estime qu'il y a entre 2 et 4% d'erreurs dans les papiers que j'ai fait (...) Je ne suis qu’un pauvre humain."

Le Pr Raoult a déjà été entendu début juillet par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Pour la reprise des auditions après la pause estivale, la commission d'enquête a d'abord entendu ce matin le Pr Delfraissy, avant de donner la parole au directeur de l'institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille, connu pour sa défense de l'hydroxychloroquine dans le traitement contre le nouveau coronavirus.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV