BFMTV

Accès aux restaurants, bars, cinémas... Quels pass sanitaires chez nos voisins européens?

Terrasses de restaurants à Athènes le 7 juillet 2021

Terrasses de restaurants à Athènes le 7 juillet 2021 - LOUISA GOULIAMAKI / X07402 / AFP

Tout juste annoncée en France, l'obligation du pass sanitaire pour accéder aux restaurants ou aux cinémas est déjà une réalité chez certains de nos voisins.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé ce lundi l'extension du pass sanitaire dès le 21 juillet aux lieux culturels et de loisirs. Il sera également exigé à partir d'août dans les cafés, bars et restaurants - en intérieur comme en terrasse - ou encore dans les centres commerciaux et hôpitaux. Pour rentrer dans ces établissements, il faudra donc présenter une preuve de schéma vaccinal complet, un test négatif de moins de 48h ou une attestation de rétablissement du Covid-19 de moins de six mois.

Cette annonce a pour objectif de pousser les Français à se vacciner, alors que l'arrivée d'une quatrième vague, due à la propagation du variant Delta, est observée.

D'autres pays européens ont déjà mis en place des pass sanitaires aux formats similaires, mais avec ces mesures qui s'appliquent même en extérieur, la France est parmi les plus stricts.

"Vacciné, testé, rétabli"

Parmi les premiers en Europe à mettre en place un pass sanitaire pour accéder à certains établissements, le Danemark: dès mai lors du relâchement de ses restrictions, le pays avait instauré un Corona Pass. Pour aller au musée, au restaurant, ou même chez le coiffeur, ainsi que pour entrer au cinéma, il faut montrer ce passeport sanitaire certifiant d'un test négatif de moins de 72h, d'une vaccination ou d'une guérison récente du Covid-19.

C'est globalement sur ces modèles-là que se sont dessinés les pass sanitaires au niveau national par la suite. L'Autriche applique ainsi la règle des 3G "geimpft, getestet, genesen" en allemand, ce qui signifie: vacciné, testé, rétabli. La présentation d'un justificatif assurant de l'un de ces trois G est exigée dans les lieux de santé, les salles de sports, les hôtels ou encore les lieux de gastronomie.

En Allemagne, chaque région à la main sur cette décision, et c'est dans les zones où le taux d'incidence est en hausse que ce pass sanitaire s'applique, pour pouvoir entrer dans les magasins, les restaurants, ou les musées. Au Portugal, le pass sanitaire pour entrer dans les lieux touristiques ou les restaurants est également corrélé aux régions particulièrement touchées par l'épidémie, et limité aux week-ends.

Du pass facultatif à l'obligation vaccinale

De fortes variations peuvent s'observer d'un État à un autre concernant le champ d'application d'un éventuel pass sanitaire. Ainsi au Luxembourg, les restaurants, bars et cafés "peuvent opter pour le régime CovidCheck [nom du pass sanitaire] ou non", explique le site du gouvernement. Mais "si l'exploitant n'opte pas pour le régime CovidCheck, il doit respecter des mesures sanitaires précises".

En Espagne, pour le moment, il faut présenter un test antigénique ou PCR négatif, ou être vacciné, pour participer à des événements en plein air réunissant plus de 500 personnes. Règle beaucoup plus dure, à partir de vendredi et jusqu'à fin août en Grèce, les lieux de divertissement, les bars, les cinémas et théâtres, et tous les lieux fermés, accueilleront uniquement des personnes vaccinées.

"Nous pouvons fermer aujourd'hui le dernier chapitre de la crise sanitaire, si seulement chacun possède à son bras le vaccin de la liberté", a déclaré le Premier ministre grec.

En février Israël, qui a effectué une campagne de vaccination particulièrement rapide, avait déjà adopté cette méthode pour son déconfinement, en mettant en place un passeport vaccinal pour l'accès aux lieux publics. Il avait été levé début juin, mais devant une remontée des cas, certains demandent son retour.

Après la France, d'autres pays en Europe s'intéressent à la mise en place de restrictions similaires, ou à l'extension de pass sanitaires déjà existant. La question se pose en Italie, où le nombre de contaminations augmente depuis plusieurs jours. L'Irlande pense elle à le mettre en place pour entrer à l'intérieur des pubs.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV