BFMTV

Covid-19: le Danemark avance dans sa réouverture avec son pass sanitaire

Bars et restaurants rouvrent à Roskilde, au Danemark, le 21 avril 2021 (photo d'illustration)

Bars et restaurants rouvrent à Roskilde, au Danemark, le 21 avril 2021 (photo d'illustration) - Claus Bech © 2019 AFP

Le Danemark a annoncé ce mardi des étapes cruciales de son déconfinement, grâce au pass sanitaire dont il est l'un des pionniers en Europe.

Le Danemark a annoncé ce mardi de nouvelles étapes de sa réouverture, grâce à une situation épidémiologique sous contrôle et avec l'appui de son passeport sanitaire dont il est un des pionniers en Europe.

Outre les cinémas et les théâtres déjà promis à la réouverture, les centres de fitness pourront rouvrir à partir de ce jeudi, sur présentation d'un "coronapas", passeport sanitaire certifiant d'un test négatif de moins de 72h, d'une vaccination ou d'une guérison récente du Covid-19.

Des jauges pour les grands événements

Les bars et restaurants, qui accueillent déjà des clients sur présentation du passeport sanitaire, ne seront plus soumis à réservation obligatoire. Les collégiens pourront également faire leur retour en classe, selon le plan négocié tard dans la nuit au Parlement.

À partir du 21 mai, le plan prévoit de relever la jauge des évènements en extérieur à 2000 personnes, le retour des étudiants en présentiel à 50%, et d'autoriser les rassemblements privés jusqu'à 50 personnes à l'intérieur et 100 à l'extérieur. Pour l'Euro de football, dont quatre matches doivent se jouer à Copenhague, le plan prévoit la présence de quelque 16.000 spectacteurs.

Soumis à une jauge de 2000 spectateurs, le grand festival musical de Roskilde, qui réunit habituellement plus de 130.000 personnes, a annoncé son annulation pour la deuxième année consécutive. A partir du 1er août, les événements en extérieur pourront accueillir 5000 personnes.

Des fermetures ciblées envisagées en cas de reprise

Ce plan de réouverture peut toutefois faire l'objet d'ajustements locaux, avec notamment des fermetures ciblées si la circulation du virus repartait à la hausse.

"Si la situation épidémiologique est stable au Danemark, nous constatons que de nombreux autres pays sont frappés par une troisième vague et de nouvelles fermetures, ce que nous souhaitons vivement éviter", a justifié le ministre de la Justice, Nick Haekkerup, cité dans un communiqué.

Dans le royaume nordique de 5,8 millions d'habitants, le nombre de nouveaux cas est plus de quatre fois plus faible qu'en décembre, lorsque le pays s'était placé en semi-confinement avec fermeture des écoles et des commerces non essentiels, désormais rouverts.

La campagne de vaccination, ralentie par l'abandon des vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson à cause d'effets secondaires très rares mais graves, doit s'achever fin août. Actuellement, 11,5% des 5,8 millions de Danois ont été vaccinés, et 23,4% ont reçu une première dose.

S.B.M avec AFP