BFMTV

4 millions de Français vaccinés contre la grippe en seulement une semaine

Vaccin contre la grippe à Paris le 1 octobre 2020

Vaccin contre la grippe à Paris le 1 octobre 2020 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Lancée le 13 octobre dernier, la campagne de vaccination contre la grippe entraîne déjà des pénuries temporaires dans plusieurs pharmacies.

Les doses de vaccins contre la grippe s'écoulent trois fois plus vite que l'année dernière. Le ministère de la Santé indique, ce mardi, que 4 millions de Français se sont déjà fait vacciner contre la grippe au cours de la première semaine de la campagne de vaccination. Une dispensation de vaccins qui équivaut à celle des 21 premiers jours de la campagne de l'année dernière.

En somme, près de 3,5 millions de personnes âgées de plus de 65 ans ont déjà été vaccinées cette année, selon des données collectées auprès du Conseil national de l'ordre des pharmaciens.

60% des pharmaciens de ville en rupture de stock

"Cet engouement a pu conduire dans certains territoires à des tensions d’approvisionnement des pharmacies en dose de vaccins, alors que l’épidémie de grippe n’est pas encore présente sur le territoire français métropolitain", reconnaît le ministère de la Santé qui assure que ces officines en manque de stocks "seront réapprovisionnées par les laboratoires pharmaceutiques au cours des prochaines semaines".

Les pharmaciens de ville ont pour leur part indiqué mardi être, pour 60% d'entre eux, en rupture de stock de vaccins contre la grippe après en avoir écoulé, en une semaine, plus de 5 millions, soit la moitié de ceux délivrés en 2019.

"Les pharmaciens vont être à sec", a assuré le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) lors d'une conférence de presse, indiquant attendre "les 40% des vaccins qui restent encore à livrer". "Nous demandons à l'industrie d'accélérer la seconde livraison", a-t-il ajouté, "sinon 92% des pharmaciens seront en rupture avant la fin de la semaine".

30% de vaccins en plus par rapport à 2019-2020

Le ministère précise qu'un suivi territorial des tensions d'approvisionnement rencontrées par les officines ainsi qu'un stock d'Etat ont été mis en place pour empêcher que les tensions persistent.

"L'objectif est d’approcher les 75% de couverture vaccinale telle que préconisée par l’OMS chez les personnes ciblées par les recommandations", précise le ministère de la Santé qui ajoute que "les chiffres de ce début de campagne montrent que cet objectif de santé publique a été compris de tous".

Lors de la campagne 2019-2020, ce sont près de 12 millions de doses qui ont été consommées, un nombre qui pourrait ne pas suffire cette année et qui oblige le ministère de la Santé à fixer un objectif de 30% de vaccins supplémentaires disponibles pour cette campagne 2020-2021.

Margaux de Frouville avec Hugues Garnier avec AFP