BFM Pratique

Faut-il encore acheter une voiture Diesel ?

-

- - -

Diesel, essence, électrique ou hybride, comment s’y retrouver parmi les différentes motorisations du marché ? Aujourd’hui, on entend partout que le Diesel est en déclin et les mesures gouvernementales, en France comme dans le reste de l’Europe, semblent le confirmer. On fait le point sur ce sujet et les alternatives possibles. Seriez-vous prêts à dire adieu à votre voiture diesel ?

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

Critiques excessives ou fondées, le Diesel est attaqué de toute part et la tendance se confirme pour 2018 : ce carburant perd de la vitesse. Pour la première fois depuis très longtemps, il s’est vendu plus de voitures essence que de diesel.

Alors que la Commission européenne attaque l’Allemagne dans la cadre de la lutte contre la pollution, les villes allemandes pourront tout de suite bannir les véhicules roulant au gazole.

Cette régression est la conséquence de près de 3 années de remise question plus communément appelé le “Diesel Gate” par les acteurs automobiles.

Aujourd’hui, le constat est le suivant : les politiques, qui ont soutenu ce carburant durant des décennies, ont changé de cap. A commencé par la Commission Européenne qui a attaqué l’Allemagne poussant cette nation à bannir de certaines villes les véhicules roulant au gazole. Ensuite, les aides fiscales françaises oeuvrent pour la promotion d’énergies plus verte, la vignette Crit’Air qui dévalorise le Diesel en est un bon exemple.

Certains constructeurs tels que Toyota ou Porsche ont annoncé bannir le Diesel de leurs gammes dans les prochaines années. Avant cela, La Peugeot 108 et la Renault Twingo avaient d’ores et déjà stoppé leurs motorisations Diesel sur ces citadines.

Si les voitures citadines sont les premières impactées, il y a une bonne raison. Les grandes villes commencent à bannir le diesel avec en tête les métropoles de Paris et Lyon. Un phénomène matérialisé par le développement des zones de circulation restreintes : les ZCR. A la question, le Diesel risque-t-il d’être interdit ? La réponse est, oui mais pas tout de suite.

Depuis de nombreuses années, l'achat d'un véhicule Diesel était devenu un réflexe. Une partie des automobilistes considérant que cette motorisation était majoritaire et adaptée à tous. Aujourd’hui, la fin du Diesel nous impose de revoir notre manière de choisir la motorisation de notre future voiture, alors qu'elles sont vraiment les alternatives ?

>> Retrouvez tous les codes promo Oscaro sur BFMTV

L’essence : concurrent phare du Diesel, l’essence est de plus en plus demandé par les automobilistes. Mais cette alternative convient-elle vraiment à tous ? La réponse est non. L’essence est un très bon choix si vous parcourez moins de 20 000 kilomètres par an.
L’hybride : Inaugurée par Toyota et sa Prius, cette technologie fait peu à peu sa place en France même si tous les modèles ne présentent pas forcément cette alternative. Le principe est simple : avoir un moteur essence et un moteur électrique capables de se compléter. Ce type de motorisation demande à être connue de par sa capacité à pallier à la chute du Diesel : pour ceux qui roulent principalement en ville et effectuent beaucoup de kilomètres, c’est un achat rapidement rentabilisé.
L’électrique : Largement plébiscité et pourtant encore peu d’automobilistes osent sauter le pas. La faute à certaines craintes au sujet de l’autonomie des véhicules et d’un tarif peut être perçu comme étant trop élevé ? Sûrement, mais au-delà des idées reçues, il faut savoir que ce type de motorisation réalise de beaux progrès pour devenir les voitures de demain.

En résumé, pour ceux qui souhaitent abandonner le Diesel, la technologie hybride semble être une belle alternative, fiable bien que méconnue.

Pour ceux qui seraient encore réticents à abandonner leur Diesel, une idée reçue revient souvent : "Le diesel est plus économique car il consomme moins". C’est vrai, cependant d'autres paramètres restent à prendre en compte tels que l'assurance et l'entretien plus chers, le filtre à particule à remplacer ...

Si, nous l’avons vu, le Diesel n’est pas le carburant parfait, il convient cependant très bien à un certain nombre d’automobiliste. Accessible à la pompe, consommation réduite, le diesel est destiné à ceux qui roulent beaucoup et qui ne résident pas dans les Métropoles françaises.

Ainsi, si vous habitez hors agglomération vous ne serez que faiblement impactés par les mesures anti-diesel. Si vous ne pouvez profiter des aides gouvernementales, acheter un Diesel reste tout de même une bonne idée. Vous pouvez, sans problème, poursuivre votre route avec cette motorisation, notamment si vous effectuez de grandes distances.

Vous souhaitez continuer de rouler en Diesel, nous avons analysé pour vous les différents modèles du marché. Voici notre conseil : Privilégiez les Diesel avec peu d’émissions de CO2 pour éviter le malus écologique à l’achat. Vous pouvez trouver de très bonnes voitures Diesel, sans malus écologique ! A la tête de ce palmarès, beaucoup de françaises :

Top 3 des citadines Diesel : Citroen C3, Citroen DS3, et Peugeot 208.
Top 3 des compactes Diesel : Volvo V40, Peugeot 308 et Citroen C4.
Top 3 des berlines Diesel : Renault Mégane, Ford Focus, Dacia Sandero.

Enfin, du côté des SUV compactes, mention spéciale au Peugeot 2008 1,6 BlueHDi de 100 chevaux qui se révèle particulièrement raisonnable avec seulement 90 gCO2/km.

Pour conclure, il est important de comprendre que le temps où le Diesel était moins onéreux que l’essence est révolue et que les aides gouvernementales ne seront pas en votre faveur. Cependant, dans certains cas, le Diesel n’est pas à mettre de côté, bien au contraire. Il existe encore des véhicules de qualité, économique, et durables intégrant des motorisations Diesel intéressantes.

Contenu rédigé par notre partenaire Autobonplan