BFMTV

Vienne: trois nouvelles permanences LaREM dégradées

La permanence de Sacha Houlié

La permanence de Sacha Houlié - BFMTV

Une source policière rapporte à BFMTV que l'action a été revendiquée par la FDSEA.

Dans ce qui semble être une action coordonnée, trois nouvelles permanences de LaREM ont été dégradées dans la nuit de mercredi à jeudi à Poitiers, Châtellerault et Loudun, trois villes du département de la Vienne. Entre autres dégradations, une source policière rapporte à BFMTV que les portes d'entrée ont été murées. 

Selon cette même source, cette nouvelle action a été revendiquée par la FDSEA, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles, en colère après le vote du CETa à l'Assemblée nationale.

Député de la 2e circonscription de la Vienne, Sacha Houlié est l'un des élus concernés. A BFMTV, il a détaillé les dégradations: "Il s’agissait d’ériger un mur sur lesquels des tags ont été inscrits et de déverser du fumier comme c’est le cas à chaque opération. Pour mon collègue Nicolas Turquois (député de la 4e circonscription du même département, ndlr), c'est une bâche qui a enserré sa permanence." Des inscriptions faisant référence à une trahison; ce dernier étant lui-même agriculteur, ont également été découvertes. 

"On n’espère jamais que ce genre de comportement va se produire, mais c’est devenu le jeu à la mode de l’été pour un certain nombre d’individus. Cette action est totalement inutile surtout que nous avons participé à plusieurs congrès locaux et que nous avons rencontré la FDSEA une semaine avant l’examen du CETA à l’Assemblée", a-t-il conclu. 

Hugo Septier avec Cécile Ollivier