BFMTV

VIDEO - Kerviel guest-star de la Fête de l'Huma

Jean-Luc Mélenchon et Jérôme Kerviel  la Fête de l'Huma, samedi 13 septembre 2014.

Jean-Luc Mélenchon et Jérôme Kerviel la Fête de l'Huma, samedi 13 septembre 2014. - Kenzo Tribouillard - AFP

Jérôme Kerviel, sorti de prison lundi, est arrivé samedi en fin de matinée à la Courneuve, où se tient la Fête de l'Humanité. L'ex-trader est l'invité d'honneur de Jean-Luc Mélenchon.

L'ancien trader Jérôme Kerviel est arrivé samedi peu après 10h30 à la Fête de L'Humanité, qui se tient jusqu'à dimanche à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), comme en témoigne sur Twitter notre journaliste Ani Basar.

Le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon, qui l'a invité, avait annoncé vendredi sa venue.

Mélenchon, "un homme qui m'a tenu la main"

Accompagné de son avocat Me David Koubbi, Jérôme Kerviel, a été accueilli sur place par Jean-Luc Mélenchon. "Ce sont des gens comme Jean-Luc (Mélenchon) et Julien (Bayou, porte parole d'EELV, également présent) qui m'ont donné la gnaque de continuer dans les moments d'abattement", a déclaré Jérôme Kerviel à son arrivée au stand du Parti de gauche face à un mur de caméras, micros et appareils photo.

Jean-Luc Mélenchon, "c'est au delà de l'homme politique, c'est un homme qui m'a tenu la main au moment où j'étais le plus mal", a-t-il dit pour sa première apparition publique depuis sa sortie de prison.

"J’ai pensé plusieurs fois en finir avec la vie", a encore dit Jérôme Kerviel. "Ce sont des gens comme Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, Julien Bayou et Eva Joly qui m’ont redonné courage", a ajouté l'ex-trader.

"On est dans un combat qu'on partage, celui de plus de régulation", a-t-il encore expliqué.

"Le retour dans la vie est un peu compliqué," a-t-il aussi lancé disant ne pas avoir "encore réalisé". "J'ai eu une semaine un peu compliquée (...) c'est la réacclimatation à la vie (...) je réapprends à vivre", a-t-il poursuivi.

"Ceci n'est pas un trader, ceci est un homme"

Son avocat Me David Koubbi a également remercié Jean-Luc Mélenchon pour son "acte courageux", "très tôt" dans l'affaire Kerviel qui a été de "publier une tribune qui a troublé jusque dans (ses) rangs".

"Quand Dreyfus a été accusé à tort, il y a eu un débat dans la gauche" pour savoir s'il fallait le soutenir, a lancé Jean-Luc Mélenchon."Jaurès hésite. Comme moi, au début, j'ai eu un réflexe, j'ai hésité", a-t-il ajouté puis "j'ai fait le même raisonnement que le grand Jaurès". "Ceci n'est pas un trader, ceci est un homme", a lancé le leader du Parti de gauche assurant que "Jérôme Kerviel a sa place ici parce que ça s'appelle la fête de l'Humanité, pas la fête de la gauche mais la fête des Humains".

Jérôme Kerviel a ensuite quitté la fête de l'Humanité.

Sorti de prison lundi

Symbole des dérives de la finance qu'il dénonce aujourd'hui, Jérôme Kerviel est sorti lundi de prison pour finir sous bracelet électronique la peine à laquelle il a été condamné pour avoir causé 4,9 milliards de pertes à la Société générale.

Jean-Luc Mélenchon et le Parti de gauche comptent parmi les fidèles soutiens de Jérôme Kerviel. "Dans cette affaire, le peuple citoyen et les contribuables sont les autres victimes de l'oligarchie financière. Le combat pour la vérité et la justice continue", avait déclaré lundi Jean-Luc Mélenchon.

V.R. avec AFP