BFMTV

"Une police municipale armée aurait pu soulager la police nationale": Dati attaque Hidalgo sur l'insécurité

La candidate Les Républicains à la mairie de Paris milite pour la création d'une police municipale armée, qui pourrait "soulager une police nationale". Et estime que "les Parisiens sont demandeurs de sécurité".

La crise de légitimité que traverse actuellement la police renforce les convictions de Rachida Dati. Invitée de BFM Paris ce jeudi soir, la candidate Les Républicains a de nouveau défendu la création d'une police municipale armée à Paris.

"Les Parisiens sont très demandeurs de sécurité, assure la tête de liste LR, arrivée en deuxième place à l'issue du premier tour. Une police municipale armée à Paris aurait pu soulager la police nationale, qui est sur tous les fronts."

Une police municipale qui, selon l'ancienne garde des Sceaux, pourrait palier le sentiment d'insécurité que ressentiraient une frange des habitants de la capitale, notamment dans le nord et l'est.

"La tranquillité publique, c'est une compétence du maire", a-t-elle pointé, dénonçant la "l'irresponsabilité, l'inconséquence" d'Anne Hidalgo. Et l'élue du 7e arrondissement de se conclure non sans se réjouir: "Madame Hidalgo, mine de rien, pendant le confinement, a demandé la création d'une police municipale à Christophe Castaner".

De fait, dès décembre dernier, Anne Hidalgo indiquant souhaiter une police municipale après les élections. "J'ai l'accord plein et total notamment du ministre de l'Intérieur, depuis que nous avons travaillé avec lui à sa mise en place", avait alors assuré la maire de Paris. 

Florian Bouhot