BFMTV

Une phrase du cardinal Vingt-Trois sur la "déviance des mœurs" fait polémique

François Hollande et Manuel Valls étaient présents mercredi soir lors de la messe en hommage au prêtre égorgé.

François Hollande et Manuel Valls étaient présents mercredi soir lors de la messe en hommage au prêtre égorgé. - BFMTV

Plusieurs responsables politiques se sont indignés d'une phrase de l'homélie du cardinal André Vingt-Trois mercredi lors de la messe à Notre-Dame de Paris en hommage au prêtre égorgé à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Dans le sermon fleuve du cardinal André Vingt-Trois, prononcé mercredi à Notre-Dame de Paris durant la messe d'hommage au prêtre égorgé dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, une phrase a retenu l'attention. Un passage tweeté en direct sur le compte de l'archevêque: "Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation de ces déviances". 

Devant la levée de boucliers, le diocèse a supprimé le tweet "dans un souci d'apaisement", a dit l'archevêché. L'entourage de Mgr Vingt-Trois assure que "cette formule visait un ensemble de mesures relatives à la bioéthique, au début et à la fin de vie, à la famille, et se voulait bien plus globale et générale que la question du mariage homosexuel".

Beaucoup y ont pourtant vu une allusion au mariage homosexuel, dont le cardinal Vingt-Trois a été un fervent opposant avant son adoption en 2013. 

Sur Twitter, le mot-clé #JeSuisDéviant

Sur Twitter, le mot-clé #JeSuisDéviant a rapidement été relayé, et de nombreux politiques ont fait part de leur réprobation. La sénatrice EELV Esther Benbassa a fustigé "une phrase indigne", tandis que Corinne Narassiguin, porte-parole du PS, s'est dite "effarée". Jean-Luc Romero, lui, a réclamé une "clarification".

L'adjoint au maire de Paris, le communiste Ian Brossat, a lui aussi regretté les termes employés.

A. K.