BFMTV

UMP: qui se présente à la présidence du parti ou aux primaires?

Alain Juppé et François Fillon visent les primaires, alors que Luc Chatel pourrait se présenter à la présidence du parti.

Alain Juppé et François Fillon visent les primaires, alors que Luc Chatel pourrait se présenter à la présidence du parti. - Fred Dufour - AFP

Alors qu'Alain Juppé a annoncé être candidat lors des primaires de 2016, les têtes de l'UMP choisissent, entre candidature aux primaires, à la présidence du parti en novembre... Ou aux deux.

Deux étapes majeures approchent pour le plus grand parti de l'opposition: en novembre, les adhérents vont élire leur président, puisque Jean-François Copé a démissionné après l'affaire Bygmalion.

Puis, en 2016, pour la première fois, le parti choisira son candidat à la présidentielle à travers une primaire. Pour l'instant, aucun homme politique n'a annoncé qu'il se présenterait aux deux élections. Mais qui vise quel poste?

LES PRIMAIRES

> Alain Juppé

L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac est le dernier arrivé dans la course des primaires. Dans un billet de blog, il a annoncé mardi qu'il se présenterait aux primaires du parti. Actuellement co-président de l'UMP, il ne se présentera pas à sa propre succession.

> Nathalie Kosciusko-Morizet

Au mois de juillet, l'actuelle présidente du groupe UMP au Conseil de Paris a déclaré au Point "préparer à fond la primaire". Elle déplorait alors la qualité du débat: "on s'épuise dans des querelles d'égo", jugeait-elle.

> Christian Estrosi

En juin, le maire de Nice a appelé les membres de son parti à "tomber les masques", et s'est lui-même présenté aux primaires. Cependant, il envisage de se retirer de la course si Nicolas Sarkozy se présente.

> François Fillon

Un autre ancien locataire de Matignon est dans la course aux primaires depuis mai 2013. François Fillon avait annoncé qu'il serait candidat, "quoi qu'il arrive", laissant même à penser qu'il pourrait se présenter sans l'appui de son parti. Il a depuis précisé qu'il passerait bien par les primaires.

> Xavier Bertrand

L'ancien secrétaire général du parti vise les primaires depuis 2012. Persuadé qu'il devra s'opposer à Nicolas Sarkozy, il a posé une question à l'ancien président dans Corse Matin, en août: "Qui peut avoir peur du vote populaire?"

LA PRESIDENCE DE L'UMP

> Bruno Le Maire

L'ancien ministre a annoncé en juin, sur BFMTV et RMC, qu'il serait candidat à la présidence, justement pour "imposer des primaires"… Même en cas de candidature de Nicolas Sarkozy. Il n'exclut pas totalement d'être lui-même candidat aux primaires: "On ne vas pas multiplier les candidatures", avait-il annoncé.

> Hervé Mariton

Le député de la Drôme, en revanche, se présente uniquement à la présidence du parti, et ne vise pas les primaires. En charge du projet du parti, il dit vouloir "assurer la cohésion des militants".

> Laurent Wauquiez

L'ancien soutien de François Fillon contre Jean-François Copé lors du scrutin raté en 2012 pourrait se présenter si Nicolas Sarkozy ne se présente pas, à l'instar de Luc Chatel. Il dénonce entre autre le rapprochement de la droite avec le centre prôné par Alain Juppé.

> Nicolas Sarkozy?

Pour les primaires comme pour la présidence du parti, ils attendent tous sa décision. L'ancien président de la République doit encore décider de la manière dont il fera son retour en politique, prévu dans les jours qui viennent.

Joseph Sotinel