BFMTV

Trois maires écologistes baissent leur indemnité d'au moins 1000 euros

Jeanne Barseghian, nouvelle maire de Strasbourg, à l'annonce de sa victoire le 28 juin 2020

Jeanne Barseghian, nouvelle maire de Strasbourg, à l'annonce de sa victoire le 28 juin 2020 - PATRICK HERTZOG © 2019 AFP

Un mois après leur élection à la tête des trois exécutifs locaux, les édiles EELV ont décidé de baisser leurs émoluments afin de les partager avec les élus de leur majorité.

C'est l'une des premières décisions marquantes de leur début de mandature. Élues le 28 juin dernier au terme du second tour des municipales, qui a vu déferler une "vague verte" sur les exécutifs locaux, trois édiles écologistes ont décidé de diminuer le montant de leur indemnité de maire, rapporte Le Parisien.

Les premières magistrates de Poitiers, Besançon et Strasbourg ont ainsi fait ce choix, afin de "mieux partager le gâteau", selon les termes de Léonore Moncondhuy, élue à la tête de Poitiers. Une diminution d'un côté qui permet d'augmenter les indemnités de conseillers municipaux de la majorité.

Dorénavant, l'édile EELV, qui se revendique comme une "non-professionnelle de la politique", percevra quelque 3000 euros chaque mois pour son mandat à la tête de la préfecture de la Vienne, ce qui correspond à un montant imputé d'un tiers de l'indemnité initialement prévue.

"Un choc"

À l'Est, un choix similaire a été fait à Besançon (Doubs). Anne Vignot a décidé d'ôter 1000 euros brut de son indemnité mensuelle afin, là encore, d'augmenter le montant de celles de conseillers municipaux.

"Quand j'arrive et que je découvre les rémunérations, j'avoue que j'ai un choc (...), je l'ai très mal vécu", a confié la géographe de formation à France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

Elle percevra à présent 4578,21 euros pour ses fonctions municipales, précise la chaîne locale. D'après Le Parisien, Anne Vignot a également décidé de cesser l'octroi de 300 euros de frais de représentation aux élus ainsi que la mise à disposition d'une voiture.

"Un meilleur partage"

Même constat à Strasbourg, où Jeanne Barseghian a également fait voter une baisse d'environ 1200 euros de son indemnité d'édile. Ce reliquat sera également reversé aux autres élus de la majorité.

"Il y aura un meilleur partage" que lors du précédent mandat, a fait valoir la maire strasbourgeoise auprès de 20 Minutes.

Elle passe ainsi de quelque 6000 euros brut à un peu plus de 4800, précise le quotidien.

Ces trois nouvelles maires faisaient partie de la vingtaine d'édiles de gauche et EELV réunis à Tours ce mardi, autour d'Anne Hidalgo et d'Éric Piolle. L'objectif de ce rassemblement était de mettre l'accent sur la nécessité de réaliser la transition écologique en faisant appel à l'échelon local.

À un autre niveau, François Hollande avait également décidé de diminuer sa rémunération de 30% lorsqu'il était arrivé à l'Élysée en 2012.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV