BFMTV

"Traverser la rue": interrogé sur sa phrase polémique à La Réunion, Macron évoque un "raccourci"

Un Réunionnais à la recherche d'un emploi a reproché au chef de l'État sa petite phrase prononcée il y a un an face à un chômeur.

Alors que La Réunion est en proie à une grève générale afin d'alerter l'exécutif sur l'urgence de la situation sociale sur l'île, Emmanuel Macron a été interpellé sur la question sensible de l'emploi pendant sa rencontre avec les habitants, ce jeudi. L'un d'eux lui a même reproché sa petite phrase de septembre 2018, lorsqu'il avait déclaré qu'il lui suffisait de traverser la rue pour trouver du travail. 

La scène se déroule ce jeudi après-midi dans les rues de Saint-Paul, alors qu'il déambule et serre les mains de Réunionnais venus l'accueillir. Un homme l'arrête alors et l'interpelle sur sa situation familiale et professionnelle.

"Il faut vite que vous retrouviez un boulot"

Celui-ci lui explique qu'il a deux enfants à charge: "une fille de 13 ans, et un bébé de quelques mois", et qu'il est actuellement sans emploi après avoir abandonné son poste car son employeur refusait de lui payer ses heures supplémentaires. Visiblement désemparé, l'homme interroge le président: "La solution, c'est quoi?".

"Je ne dis pas qu'il faut se laisser faire mais l'abandon de poste fait que vous n'êtes pas payé. Donc là à court-terme, ça va être l'aide sociale. Mais il faut vite que vous retrouviez un boulot", lui conseille le président. 

"C'est facile à dire", lui rétorque l'homme face à lui, alors qu'Emmanuel Macron l'invite à "ne rien lâcher dans ces cas-là". L'individu lui rappelle alors sa petite phrase qui avait fait polémique en septembre 2018. Emmanuel Macron avait dit à un demandeur d'emploi venu le voir dans le cadre des Journées du patrimoine qu'il suffisait de "traverser la rue" pour trouver du travail.

"Je n'ai pas dit que c'était vrai partout en France"

"J'ai fait un raccourci avec ce bidule", reconnaît alors le chef de l'État. "Au bout de l'Élysée, je peux vous dire que là-bas c'est vrai. Je n'ai pas dit que c'était vrai partout en France", ajoute encore Emmanuel Macron, avant de rediriger ce Réunionnais vers la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Ce jeudi sur l'île, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures d'aide à l'emploi, dont une extension à toute l'île du dispositif des emplois francs, la possibilité de cumuler RSA et emploi à temps partiel et le maintien de 12.000 emplois aidés par an. Dans le cadre d'un plan baptisé "Emplois Réunion", le dispositif des emplois francs, réservé en métropole aux chômeurs venant de quartiers défavorisés, sera étendu à toute l'île, a dit le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse sur place. 

Jeanne Bulant