BFMTV

Touraine: ce que vit Cosse "est d'une très grande violence"

La ministre de la Santé Marisol Touraine au CHU de Rennes après le décès d'un patient dans le cadre d'un essai clinique, le 15 janvier 2016.

La ministre de la Santé Marisol Touraine au CHU de Rennes après le décès d'un patient dans le cadre d'un essai clinique, le 15 janvier 2016. - Damien Meyer - AFP

La ministre de la Santé a exprimé son soutien ce mardi à sa collègue du gouvernement Emmanuelle Cosse, dont le mari, le député écologiste Denis Baupin, est accusé de harcèlement sexuel, "parce que ce qu'elle vit est d'une très grande violence".

"Je voudrais avoir une pensée pour Emmanuelle Cosse parce que ce qu'elle vit est d'une très grande violence", a déclaré Marisol Touraine sur RTL. "Je lui exprime en tout cas, à titre personnel, mon soutien".

"Le harcèlement sexuel, c'est non, les blagues graveleuses et les mains baladeuses, c'est non", a poursuivi Marisol Touraine, rappelant toutefois que Denis Baupin "conteste les faits qui lui sont reprochés" et qu'il "lui appartiendra de s'expliquer". "On ne peut pas considérer que (le harcèlement sexuel), c'est anodin, que ça irait de soi, qu'au fond, ce n'est pas si grave", a-t-elle ajouté. "Je salue la parole des femmes qui se sont exprimées (...) La loi du silence règne depuis trop longtemps", a-t-elle lancé. "Nous devons être intraitables, il n'y a aucune tolérance, aucune bienveillance à avoir".

A.M avec AFP