BFMTV

Jean-Marie Le Pen, un "handicap" pour le FN selon un sondage

Jean-Marie Le Pen lors de la campagne des européennes

Jean-Marie Le Pen lors de la campagne des européennes - -

Le président d'honneur du Front national est considéré aujourd'hui comme un "handicap" pour le Front national par 83% des Français, selon un sondage publié samedi.

Son récent dérapage verbal lui coûte cher. Jean-Marie Le Pen se voit considéré aujourd'hui comme un "handicap" pour le Front national par une très large majorité de Français, rapportent deux sondages publiés samedi. Et plus encore auprès des sympathisants FN.

Selon un sondage BVA pour I-télé-CQFD, Jean-Marie Le Pen est qualifié de "handicap" par 83% des Français, tandis que seulement 8% considèrent qu'il est un "atout" (9% ne se prononcent pas).

Un avis partagé par davantage de partisans FN

Ce résultat est confirmé auprès des sympathisants FN qui sont un peu plus nombreux à qualifier Jean-Marie Le Pen "d'atout" (14%), mais qui sont encore plus nombreux que l'ensemble des Français à le considérer comme un handicap (86%).

De son côté, un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France indique que pour plus de 6 Français sur 10 (63%), la présence de Jean-Marie Le Pen à la présidence d'honneur du Front national est un "handicap" pour son parti.

Les sympathisants de la formation d'extrême droite estiment, dans la même proportion (63%), que la présence de Jean-Marie Le Pen pénalise le parti. Ils ne sont, à l'inverse, que 16% à la considérer comme un avantage. Pour un peu plus d'un sympathisant FN sur cinq (21%), ce n'est ni un atout, ni un handicap.

58% des frontistes souhaitent le voir partir

Dans ce contexte, toujours selon l'Ifop, 58% des sympathisants du FN souhaitent le voir quitter le Front national, 19% ne le souhaitent pas et 23% y sont indifférents. 34% de l'ensemble des personnes interrogées répondent qu'elles souhaitent voir Jean-Marie Le Pen quitter son parti, 8% ne le souhaitent pas et 58% y sont indifférentes.

Et si Jean-Marie Le Pen quittait le parti, 14% des personnes interrogées répondent que cela pourrait les inciter à voter Front national lors de prochaines élections, et 86% que cela ne les inciterait pas.

Par ailleurs, selon le sondage BVA, 7 Français sur 10, et 9 sympathisants FN sur 10, estiment que Marine Le Pen est meilleur président du Front national que ne l'a été son père.

M.G. avec AFP