BFMTV

Sondages contrastés pour Nicolas Sarkozy

Deux sondages rendus publics mardi rendent compte d'évolutions contrastées de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat obtient 36% d'opinions favorables dans les deux sondages, en hausse de quatre points dans l'enquête Ipsos-Le Point et

Deux sondages rendus publics mardi rendent compte d'évolutions contrastées de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat obtient 36% d'opinions favorables dans les deux sondages, en hausse de quatre points dans l'enquête Ipsos-Le Point et - -

PARIS - Deux sondages rendus publics mardi rendent compte d'évolutions contrastées de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, qui reste inférieure...

PARIS (Reuters) - Deux sondages rendus publics mardi rendent compte d'évolutions contrastées de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, qui reste inférieure à celle de son Premier ministre François Fillon.

Le chef de l'Etat obtient 36% d'opinions favorables dans les deux sondages, en hausse de quatre points dans l'enquête Ipsos-Le Point et en baisse de deux points dans le sondage LH2-NouvelObs.com.

Le Premier ministre est en hausse d'un point à 49% d'opinions favorables pour Ipsos et de deux points à 51% pour LH2.

"Alors que le mois dernier, c'était surtout auprès de ses soutiens de référence que Nicolas Sarkozy avait bénéficié d'un regain de popularité, ce mois-ci, c'est justement auprès de ces catégories de population que sa baisse de popularité est la plus marquée", note Adélaïde Zulfikarpasic de l'institut LH2.

Le président de la République est en baisse nette chez les personnes âgées, les catégories socioprofessionnelles supérieures, les retraités et les hauts revenus.

"Il est plus que probable que ces soutiens traditionnels du président de la République aient peu apprécié la volonté de l'exécutif de taxer les hauts revenus et ceux du capital pour financer les retraites", ajoute la sondeuse.

L'enquête LH2 a été réalisée par téléphone les 21 et 22 mai auprès d'un échantillon de 1.003 Français en âge de voter.

L'enquête Ipsos a été réalisée les mêmes jours et selon les mêmes méthodes auprès de 920 personnes.

Clément Guillou, édité par Yves Clarisse