BFMTV

Sondage BFMTV: pour une majorité de Français, Le Pen ferait mieux que Macron sur l'immigration 

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - AFP

Immigration, lutte contre la délinquance et contre le terrorisme, voilà les domaines dans lesquels un Français sur deux environ, et parfois même une majorité de la population, imagine que Marine Le Pen serait plus compétente qu'Emmanuel Macron. Ces estimations sont issues du sondage Elabe "L'Opinion en direct", dont nous publions les résultats ce mercredi. Ils sont aussi plus nombreux à la juger apte à les "rassembler".

Le 7 mai 2017, les Français ont choisi d'installer Emmanuel Macron à l'Elysée plutôt que sa concurrente, Marine Le Pen. Mais, après plus de dix-huit mois d'exercice du pouvoir du premier, l'institut de sondage Elabe a voulu sonder l'imaginaire des Français. "Sur chacun des thèmes suivants, pensez-vous que Marine Le Pen ferait mieux qu'Emmanuel Macron si elle était présidente de la République?", ont ainsi demandé à leurs interlocuteurs les auteurs de cette nouvelle enquête "L'Opinion en direct" que nous publions ce mercredi après-midi. Il en ressort qu'en matière d'immigration et de lutte contre le terrorisme, ils sont une majorité à estimer qu'elle s'en sortirait mieux que l'actuel chef de l'Etat. Dans le cas de la bataille engagée contre le terrorisme, les sondés ne lui donnent pas d'avantage sur Emmanuel Macron cependant. 

Le verdict dans le détail 

Le verdict, dans son détail, est celui-ci: 54% des Français pensent que la présidente du Rassemblement national ferait mieux que le patron de l'exécutif en ce qui concerne l'immigration, 52% vont dans le même sens en ce qui concerne la lutte contre la délinquance. En revanche, si 48% seraient prêts à lui accorder une plus grande confiance dans les dossiers touchant au terrorisme, ils sont cependant 51% à poser que "non", elle ne ferait pas mieux que le chef de l'Etat sur ce point. Il apparaît que plus de 90% des électeurs de Marine Le Pen au premier tour de la dernière présidentielle lui prêtent une plus grande compétence dans ces segments de l'exercice de l'Etat. C'est aussi vrai pour environ 60% de ceux qui furent les partisans de François Fillon au même moment. 

Mais Elabe a conduit ses sondés à se poser cette même question concernant d'autres nombreuses thématiques, non sécuritaires. Et sur aucune de celles-ci la figure d'extrême droite ne semble en mesure de surpasser Emmanuel Macron. Elle ne récolte qu'un score de 41% lorsqu'on examine la nécessité de réduire les inégalités ou l'injustice sociale, 37% quant à l'avenir de la protection sociale, 36% sur le niveau des dépenses publiques. Le même taux est attribué à Marine Le Pen quand on en vient à l'éducation. Respectivement 35% et 34% lui accordent leur suffrage à propos de l'impôt et de l'emploi. La place de la France dans l'Union européenne, son rôle dans le monde? Ils ne sont que 30% à imaginer qu'elle réussirait mieux que son vainqueur. La réponse est la même au pourcentage près sur la situation économique. Enfin, sur la défense de l'environnement, Marine Le Pen ne recueille que 27%. La sérénité de ses électeurs s'effrite également dans ces différents départements de la politique: ils ne sont plus que sept sur dix environ à affirmer qu'elle serait meilleure qu'Emmanuel Macron face à ces difficultés. 

"Quand je m'examine, je m'inquiète, quand je me compare, je me rassure"

L'institut de sondage a aussi interrogé la perception que les Français ont de la personnalité de Marine Le Pen. Si elle est jugée "dynamique" et "courageuse" par 59% et 56% des gens, elle a l'air "autoritaire" et "arrogante" pour 74% et 61% d'entre eux. Est-elle susceptible de "comprendre les Français comme vous"? Oui, rétorquent 34% des sondés. 33% seulement parmi eux la voient "capable de rassembler les Français". 

Mais il y a, comme toujours, au moins deux manières de lire ces avis et Marine Le Pen pourrait faire sienne cette citation, souvent attribuée à Talleyrand: "Quand je m'examine, je m'inquiète, quand je me compare, je me rassure". En effet, le taux des Français la décrivant comme "arrogante" n'est rien par rapport à celui collant à la peau du président de la République, supérieur de quinze points. Ils sont aussi 78% à trouver Emmanuel Macron "autoritaire", contre 74% pour la députée RN du Pas-de-Calais. Le chef de l'Etat est certes considéré plus souvent comme "dynamique" qu'elle (70%) et "courageux" (57%), mais les Français ne sont que 19% à se mettre d'accord pour penser qu'il "comprend les gens comme (eux)", ce qui le place par conséquent quinze points derrière sa rivale. Sa "capacité à rassembler les Français" n'apparaît qu'à 20% des personnes interrogées, bien loin déjà des 33% de Marine Le Pen. 

Sondage réalisé sur Internet les 5 et 6 février 2019 sur un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Robin Verner