BFMTV
Politique

SONDAGE BFMTV - "Emmerder" les non-vaccinés: 53% des Français choqués par les propos de Macron

Selon une nouvelle enquête Opinion 2022 menée par notre partenaire Elabe, les Français sont partagés sur la dernière sortie du président à l'encontre des personnes refusant de se faire vacciner contre le Covid-19.

Une phrase qui choque une majorité de personnes interrogées. Un nouveau sondage Opinion 2022, réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV et L'Express avec notre partenaire SFR, a recueilli la réaction des Français après les propos du président à l'égard des non-vaccinés.

Dans un entretien accordé à des lecteurs du Parisien mardi, Emmanuel Macron a fait part de son "envie" de vouloir "emmerder" les non-vaccinés contre le Covid-19. Une sortie qui a scandalisé l'opposition et divisé au sein de la majorité, qui peine à faire avancer l'examen du projet de loi relatif au pass vaccinal à l'Assemblée.

Selon cette enquête menée après la publication de l'article, 53% des personnes interrogées se disent choquées par les propos du chef de l'État à l'encontre des non-vaccinés. Dans le détail, 35% se disent très choqués et 18% assez choqués par les mots du président. 25% des Français sondés ne se disent quant à eux pas vraiment choqués et 22% pas du tout choqués par la phrase polémique.

Sondage Elabe pour BFMTV le 5 janvier 2022.
Sondage Elabe pour BFMTV le 5 janvier 2022. © BFMTV

Une majorité pas choquée par ses propos l'irresponsabilité des non-vaccinés

En outre, 52% des interrogés ne se disent cependant pas choqués par les propos qu'a tenu Emmanuel Macron à l'encontre des non-vaccinés par choix et des antivax, les accusant d'irresponsabilité.

"Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen", a déclaré le président dans les colonnes du Parisien.

En parallèle de ces deux questions, notre partenaire Elabe a diffusé une enquête relative au regard que portent les Français sur la crise sanitaire, près de deux ans après le début de la pandémie, et sur la vaccination. Si les personnes interrogées estiment à 66% que la situation hospitalière serait meilleure si tous les Français étaient vaccinés, ils considèrent à 57% que le choix individuel de ne pas se faire vacciner doit être respecté.

Sondage Elabe pour BFMTV le 5 janvier 2022.
Sondage Elabe pour BFMTV le 5 janvier 2022. © BFMTV

Une majorité de Français interrogés (53%) sont par ailleurs défavorables à l'idée de faire payer les frais hospitaliers aux personnes atteintes du coronavirus mais non-vaccinées. Enfin, seuls 42% des sondés estiment que l'épidémie serait d'ores et déjà terminée si tous les Français éligibles étaient vaccinés contre le Covid-19.

Échantillon de 855 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus. Interrogation par Internet les 4 et 5 janvier 2O22. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, région de résidence et catégorie d’agglomération.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV