BFMTV

Sibeth Ndiaye "ne partage pas" le terme de "fasciste" employé par De Rugy pour qualifier Ruffin

Sibeth Ndiaye à l'Élysée le 30 avril 2019

Sibeth Ndiaye à l'Élysée le 30 avril 2019 - Ludovic MARIN - AFP

La porte-parole du gouvernement se désolidarise des propos du ministre de la Transition écologique, estimant que "le mot n'est pas le meilleur mot qu'on puisse choisir".

Sur notre antenne ce dimanche, François de Rugy a estimé que François Ruffin se comportait comme "un fasciste". Un terme qui ne convient pas à la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, qui s'est désolidarisé des propos du ministre de la Transition écologique.

Interrogée sur LCI, la porte-parole du gouvernement "ne partage pas" ce terme de "fasciste" employé par le ministre d'État:

"Malgré toute l'amitié que j'ai pour François de Rugy avec qui je m'entends très bien en l'occurrence, je pense que le mot n'est pas le meilleur mot qu'on puisse choisir", a-t-elle jugé.

"Le fascisme, ça renvoie à des époques de notre histoire très particulières, à une forme d'exercice du pouvoir également très particulière qui a donné ce qu'on a connu au cours de la Seconde guerre mondiale, donc je crois qu'il faut être très précautionneux dans le choix de certains mots", a insisté Sibeth Ndiaye.

"Son côté aristocratique"

François de Rugy réagissait à une vidéo postée sur les réseaux sociaux par le député de La France Insoumise dans laquelle il a déclaré:

"Si l'incarnation de l'écologie dans ce pays c'est de Rugy, c'est évident que tu rends l'écologie antipopulaire." Puis d'ajouter: "Avec son côté aristocratique, le château descend pour vous expliquer comment on va faire de l'écologie dans le pays", en imitant un ton snob.