BFMTV

Sarkozy s'invite à la ferme géante des Champs-Elysées

Nicolas Sarkozy et son épouse Carla ont effectué lundi matin une visite surprise à la ferme géante installée par des agriculteurs sur les Champs-Elysées, à Paris. /Photo prise le 24 mai 2010/REUTERS/Philippe Wojazer

Nicolas Sarkozy et son épouse Carla ont effectué lundi matin une visite surprise à la ferme géante installée par des agriculteurs sur les Champs-Elysées, à Paris. /Photo prise le 24 mai 2010/REUTERS/Philippe Wojazer - -

Nicolas Sarkozy et son épouse Carla ont effectué lundi matin une visite surprise à la ferme géante installée par des agriculteurs sur les...

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy et son épouse Carla ont effectué lundi matin une visite surprise à la ferme géante installée sur les Champs-Elysées, à Paris, pour faire entendre la "voix de l'agriculture".

Plus de 1,7 million de personnes ont visité depuis samedi "la plus belle avenue du monde" transformée en concentré de France rurale, ont annoncé les organisateurs en fin de journée.

Devant le succès de l'opération, le créateur d'art de rue Gad Weil a indiqué aux journalistes qu'il envisageait de rééditer l'opération l'an prochain à New York, puis à Istanbul et Berlin.

Le comité d'organisation de "Nature Capitale" avait gardé le secret sur la visite de Nicolas Sarkozy, qui a pris un bain de foule d'une vingtaine de minutes.

Très critiqué par les agriculteurs, le chef de l'Etat a promis ces dernières semaines de s'investir à long terme. Il a récemment obtenu de la grande distribution qu'elle s'engage à modérer ses marges sur les fruits et légumes en cas de crise dans le secteur.

"Vous avez vu tout ce que je fais en ce moment", a dit Nicolas Sarkozy lors de sa visite sur les Champs-Elysées. "Pour peser sur les prix nous on sera avec vous !", a-t-il ajouté.

"C'est un Verseau comme moi", a plaisanté le chef de l'Etat devant un éleveur lui présentant un veau né le 24 janvier.

MEILLEURE RÉGULATION DES COURS

Une telle visite, "ça fait toujours plaisir mais ce qu'il faut c'est qu'il nous écoute, qu'il écoute nos demandes", a commenté un agriculteur.

Sur plus d'un kilomètre, de la place de l'Etoile au rond-point des Champs-Elysées, toute l'avenue a été recouverte d'un plateau végétal et animal, composé de milliers de fleurs et d'arbres, ainsi que de fruits et de légumes.

"Il s'agit de rétablir un lien avec le citoyen sur ce qu'est notre métier et sur ce que celui-ci veut vraiment", a expliqué William Villeneuve, président des Jeunes Agriculteurs.

Les agriculteurs français ont de nombreux sujets d'inquiétude, dont les projets du gouvernement en matière d'environnement, notamment le Grenelle 2, mais Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir laisser un peu de répit aux agriculteurs dans une conjoncture très difficile.

Parallèlement, les agriculteurs enjoignent à la France de défendre la nécessité d'une meilleure régulation des cours pour éviter des mouvements erratiques alors que les négociations pour l'avenir de la Politique agricole commune (Pac) après 2013 commenceront cette année.

Les Jeunes Agriculteurs avaient organisé en décembre une manifestation devant l'Elysée durant laquelle ils avaient répandu de la paille sur la chaussée, accusant Nicolas Sarkozy de "mépriser l'agriculture".

En 2009, le revenu annuel moyen des agriculteurs s'est établi à 14.600 euros, en chute de 34% par rapport à 2008, année déjà marquée par un fort recul de 20%, selon le gouvernement.

Gérard Bon, édité par Nicole Dupont